Zéphyr

Publié le par MissDupont

Zéphyr

Auteur: Nathalie Chapouille
Éditions: Les Éditions Temporelles
Parution: Novembre 2013
Pages: 444

Quatrième de couverture:

Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait ne plus jamais entendre parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvée de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui. Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus qu’il n’a pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.

L'avis de MissDupont:

Mis à part le tout début qui me brouillait un peu (au Québec, on n'utilise pas autant les abréviations et une Ford Mondeo est plutôt une Ford Fusion), ce livre m'a complètement enivré! La façon que l'auteur nous rend les personnages, les actions.. nous permet de nous transporter sans mal dans le récit. J'avais parfois même l'impression de ressentir les émotions des personnages.
Certains passages de pur érotisme, sont tout simplement délicieux et font grandement de l'ombre à la Trilogie de Cinquante Nuances ;)
Et que dire de ce suspense constant qui nous donne envie de toujours vouloir aller plus loin dans l'histoire.
Chapeau à Nathalie Chapouille pour ce roman captivant et c'est avec impatience que j'attends la suite :)

Qu’est-ce que j’ai fait ?
Une lueur dangereuse brillait dans son regard bleu acier lorsqu’il agrippa mes cheveux avec brutalité. Il me fixa un instant puis écrasa sa bouche contre la mienne avec une telle force que ça me fit mal. Je gémis et me débattis sauvagement, mais ma nausée reprit le dessus. Je réussis à lui griffer la joue et il s’écarta un peu... juste avant que je lui vomisse dessus. Sursautant, il s’éloigna d’un bond, sans réussir à éviter totalement le contenu de mon estomac. Sa surprise disparue, il fulmina de rage et me dévisagea avec insistance, mais sa brève réflexion, aussi inquiétante soit-elle, me permit de me ressaisir légèrement, sans toutefois réussir à dissiper ma nausée.

Extrait du roman

Publié dans Fantasy

Commenter cet article