La voleuse de livres

Publié le par MissDupont

La voleuse de livres

Auteur: Markus Zusak
Éditions: Oh!
Parution: Avril 2007
Pages: 527

Quatrième de couverture:

1939. En Allemagne nazie.
Le pays retient son souffle.
La mort n'a jamais été aussi occupée et jamais elle ne le sera autant.

Un roman où il est question :
d'une fillette
de mots
d'un accordéoniste
de fanatiques
d'un boxeur juif
d'un certain nombre de vols...

C'est la mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d'un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Tout semble perdu d'avance, sauf quand se distinguent des enfants rebelles et des Allemands qui n'obéissent pas aux règles...

Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter !

L'avis de MissDupont:

Je n'ai jamais été attirée par les livres dit "historique" et malgré un début de lecture plutôt difficile - j'ai commencé à embarquer rendu à une centaine de pages lues - je me suis surprise à bien aimer ce roman.
La narration, par nulle autre que la mort elle-même, est absolument divine! Quelle bonne idée!! Et la façon que ça nous est raconté est si poétique par moment... j'ai trouvé ça magnifique.
Seul bémol pour moi: tous ces termes allemands... ça en devenait agaçant. Je comprends que ça donne toute la saveur aux personnages, mais bon :P
Je ne regrette nullement cette lecture.

Je dois reconnaître que durant la période où Hitler fut au pouvoir, aucun être humain ne put servir le Führer aussi loyalement que moi. Il y a une différence entre le coeur d'un humain et le mien. Le coeur humain est une ligne, tandis que le mien est un cercle, et j'ai la capacité infinie de me trouver au bon moment au bon endroit. En conséquence, je trouve toujours des humains au meilleur et au pire d'eux-mêmes. Je vois leur beauté et leur laideur, et je me demande comment une même chose peut réunir l'une et l'autre. Reste que je les envie sur un point. Les humains ont au moins l'intelligence de mourir.

Extrait du roman

Publié dans Historique

Commenter cet article