Abigaëlle et la retraite amoureuse

Publié le par MissDupont

« Tu crois qu'on a besoin d'une thérapie de couple ?
     Mon homme se tourna légèrement vers moi, sans quitter son frère des yeux.
     — C'est une retraite, pas une thérapie, précisa-t-il à voix basse. Et, oui, je pense que ce serait une belle excuse pour prendre quelques jours de vacances, tous les deux, et pour se rappeler nos meilleurs moments… comme notre voyage en Suisse.
     La Suisse? Il veut dire du sexe. Merde… »

Trois ans après qu'on eut sauvé in extremis son plancher pelvien avec une césarienne d'urgence, Abigaëlle ne se reconnaît plus… En fait, personne ne la reconnaît, pas même Guillaume, son fiancé. Colérique et à fleur de peau, l'optométriste consent à suivre le très coloré clan Michaud-Tremblay-Turmel à Las Vegas, pour participer à une retraite amoureuse très peu conventionnelle, dans l'espoir de reprendre le contrôle de sa vie et de raviver la flamme de son couple.

L'avis de MissDupont :

Enfin! Ce troisième et dernier tome que j'attendais impatiemment depuis un peu plus d'un an, fut enfin entre mes mains. 

Si vous avez lu ma chronique de Abigaëlle et la séduction prénatale, peut-être vous souviendrez-vous que ce deuxième volet m'avait fait grandement réagir. Le fait est que lorsqu'on lit un roman de Stéphanie Bourgault-Dallaire, on passe par toute la gamme des émotions. Même que dans ce troisième tome, vers la fin, j'en vivais deux en simultanée (ce qui a d'ailleurs légèrement troublée ma grande fille, alors couchée, qui a ressenti le besoin de venir voir si j'allais bien).

Pour celle qui ont vécu le passage dans la maternité... vous serez d'accord pour dire qu'un premier enfant, ça te change une vie... et une femme! Notre belle Abby n'y échappera pas. Ce livre est rempli de moments savoureux et ce, dès les toutes premières pages. Stupéfaction, amusement, angoisse, chagrin... vous n'êtes pas au bout de vos peines.

Vous me connaissez, je n'aime pas trop vous en dévoiler car le summum d'une lecture, c'est la découverte. Et sincèrement, je VEUX que vous découvriez cette première trilogie de l'auteure. Elle a une plume remarquable et vous plonger dans la série Abigaëlle, ce n'est pas vous plonger dans une simple lecture... c'est avoir le sentiment de vous avoir fait une nouvelle amie. 

Auteure : Stéphanie Bourgault-Dallaire
Éditions : Libre Expression
Parution : Septembre 2017
Pages : 231

- Abby... souffla à nouveau Guillaume à mon oreille, alors que j'entendais une voiture approcher. Tu peux compter sur moi... Je vais attendre que tu sois prête. Que ça vienne de toi. Mais...
Par son silence, je compris qu'il attendait que je lève les yeux vers lui pour continuer, ce que je consentis à faire, malgré la peur qu'il lise mes pensées et s'attriste de cette incertitude qui me rongeait.
- ...tu ne peux pas me laisser ici sans me dire que tout va bien... Qu'on est corrects, annonça-t-il.
Je pouvais lire la bienveillance dans le regard qu'il posait sur moi. Je pouvais sentir la chaleur de son amour et me saisir de son dévouement pour notre couple comme s'il était un objet, une bouée de secours.
- On est corrects, Guillaume, affirmai-je en me juchant sur le bout des orteils pour l'embrasser, lentement, en caressant ses jouent rugueuses.
Cet homme, je l'aimais d'amour... Je le croyais sincèrement. Mais lui, de son côté, allait-il se contenter de ce que, moi, j'apportais sur la table? Un amour inconditionnel, mais exempt de désir charnel et enclin à la dissimulation de mes étourderies?

Extrait p.130

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans LittQc, Chick-Lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brigitte Demers 26/09/2017 18:58

Maintenant que j'ai fais ma chronique, je peux lire la tienne!!! Excellente chronique!! J'ai aussi eu l'impression de m'être fait une amie...elle va me manquer cette chère Abby!