Spectral : Le docteur l’Indienne

Publié le par Mlle Lambert

Sarah est en proie à une profonde mélancolie depuis la morte accidentelle de son jeune fils Olivier. Dans l’espoir de retrouver un certain équilibre émotionnel, elle quitte son mari puis déménage à la campagne. Elle s’installe dans un grand chalet situé à Val-des-Limbes, petite municipalité du Centre-du-Québec, à la recherche d’une paie qui ne viendra pourtant jamais. Ses valises sont à peine posées que plusieurs phénomènes étranges viennent hanter son quotidien. Dès lors, Sarah se sent oppressée par des entités surnaturelles au point de sombrer dans une folie démentielle. Résolu à percer le mystère, l’occultiste Samuel Vincent, un ami de Sarah, fait appel à sa collaboratrice de longue date, la psychologique Brijit Baskanegan. Ensemble, ils mèneront une enquête durant laquelle apparaîtra le spectre d’un redoutable tueur en série sorti tout droit des ténèbres du XIXe siècle. Les deux héros feront aussi une macabre découverte qui permettra de lever le voile sur une série d’intrigues dont l’ancien hôpital psychiatrique de la région fût le théâtre. Mais toutes ces prouesses seront-elles suffisantes pour sauver l’âme de Sarah?

L'avis de Mlle Lambert : 

Décidément, je ne suis pas très brave lorsqu’il s’agit de paranormal. Ce livre, tout comme le premier tome, m’a donné la frousse à plusieurs reprises. L’histoire déboule rapidement et coule si bien qu’on a l’impression de regarder un film. Les images se dessinent dans notre esprit, ce qui rend le tout encore plus troublant.

Un chalet, seul au fond des bois…
Un asile psychiatrique abandonné…
Une femme endeuillée qui essaie de passer par-dessus la mort de son fils…

Les événements étranges se multiplient, tous plus horrifiants les uns que les autres. Est-ce qu’il s’agit d’esprits et de surnaturel ou bien est-ce qu’il y a une explication plus scientifique à tout ça? C’est ce que le folkloriste Samuel Vincent et la psychologue Brijit Baskanegan vont tenter de découvrir.

J’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire avec ces deux personnages dont les convictions sont totalement à l’opposées. Chacun approfondit ses hypothèses et ça rend le tout encore plus intriguant.

Je me suis vraiment attachée aux différents personnages, plus particulièrement à ceux que l’on retrouve pour la deuxième fois avec ce tome et j’espère vraiment qu’une suite paraîtra sous peu et nous permettra de continuer à suivre l’histoire de ces personnages.

Bref, si vous cherchez un roman à l’ambiance lugubre et à l’histoire unique, avec ce roman vous ne serez pas déçus.

xx

Auteur : Guy Booshay
Éditions : Vents d'Ouest
Parution : Mai 2017
Pages : 200

Dans la salle d’observation de la clinique Kessler, Brijit discutait avec Sarah Léonard depuis plusieurs minutes déjà. Cette dernière était assise sur un lit. Maigre, les cheveux décoiffés, elle était vêtue d’un triste pyjama bleu à motif rayé et paraissait affligée.
- Je ne suis pas folle.
- Je sais que vous n’êtes pas folle, Sarah. Vous être souffrante. Mais je suis là pour vous aider.
- Je suis un zombie.
- Pardon?
- Je suis un zombie.
- Pourquoi dites-vous cela?
- Mes pilules. Elles font de moi un zombie. Elles me rendent complètement amorphe.
- OK… Écoutez-moi Sarah, si vous acceptez le traitement que je vous ai proposé, nous devrons apporter certains changements à votre médication et, par conséquent, vous aurez beaucoup moins d’effets secondaires. Est-ce que vous avez bien saisi ce que je vous ai expliqué tout à l’heure?
- Pas certaine. Si je résume, vous prétendez être en mesure d’entrer dans ma tête. C’est bien ça?
- Oui, en quelque sorte.
- Vous allez parcourir ma mémoire et même percevoir mes souvenirs, comme si vous y étiez?
- Exactement. Je vous assure que vous ne sentirez absolument rien. Ce sera comme si vous rêviez.
- Tous mes souvenirs?
- Je verrai seulement les souvenirs que vous accepterez de partager avec moi.
Sarah Léonard regarda par la fenêtre de la chambre et réfléchit pendant un long moment. Puis elle jeta un regard troublé en direction de Brijit.
- Alors… Vous allez forcément le voir.
- Qui donc verrais-je, Sarah?
À cet instant, une angoisse indicible s’empara de la patiente. Ses yeux s’écarquillèrent, ses pupilles se dilatèrent. Elle fronça les sourcils et se mit à grimacer affreusement. On aurait dit que tout son être subissait brusquement d’atroces tourments.
- LE DOCTEUR L’INDIENNE! »

Extrait p.21

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article