Daniil et Vanya

Publié le par MissDupont

Les garçons nous ont regardés, immobiles, un lent clignement des yeux. Des larmes mouillaient mes joues et mon nez commençait à couler. J'ai sorti un mouchoir de mon sac en riant, me suis enfin détendue :
- Vanya? ai-je deviné.
Je savais que je ne m'étais pas trompée, même s'il ne réagissait pas. Je me suis tournée vers son frère.
- Bonjour, Daniil.
Mais il est demeuré les bras ballants. Leurs mains étaient propres, les ongles taillés courts. Leurs grands yeux bleus nous fixaient, passant de Gregory à moi sans ciller. Ils ne souriaient pas.

Il faut se rendre à l'évidence : ces enfants sont différents. Excessifs, fusionnels, perspicaces, les jumeaux exigent des soins singuliers. Mais leur arrivée est un rêve qui se réalise pour Emma et Gregory, et ils sont déterminés à ce que l'adoption réussisse. Daniil et Vanya seront leurs fils.

Eux ne l'entendent pas ainsi.

L'avis de MissDupont :

Daniil et Vanya c'est l'un de ces romans auquel tu penses toute la journée, qui te fait regarder l'heure un nombre incalculable de fois parce que tu as hâte d'en avoir fini avec tes obligations afin de t'y replonger. C'est ce genre de roman que tu ne peux t'empêcher d'en raconter chaque scène à ce collègue (un non lecteur) au fur et à mesure de ta lecture parce que tu ne comprends pas que Lui, ne lira jamais ce roman. Mais Daniil et Vanya c'est aussi ce roman que tu ne te lasses pas d'admirer la couverture tant elle est magnifique.

 

Et quel roman! Le récit nous absorbe complètement tant la façon d'agir de ses deux garçons dépasse l'entendement. On veut les percer à jour. Ils donnent la chair de poule. On va de constats en surprises du début à la fin. On se demandera à plusieurs reprises si ces deux jumeaux ont été mis en adoption en toute connaissance de cause et si certains éléments ont été cachés volontairement aux nouveaux parents.

Parce que ces garçons - bien qu'ils se soient retrouvés à l'orphelinat - arrivent dans leur nouvelle vie, choyés, désirés, aimés de leur nouveaux parents. Mais très tôt, les petits Russes démontrent des comportements inquiétants. Ils sont différents des autres oui... mais on sent immédiatement que c'est plus que cela.

 

Commencer la lecture de Daniil et Vanya est la garantie que vous tomberez dans une histoire que vous serez incapable de lâcher. Un excellent thriller psychologique débordant de tension qu'on en retient parfois notre souffle.

Auteure : Marie-Hélène Larochelle
Éditions : Québec Amérique
Parution : Février 2017
Pages : 285

Un jour qu'ils avaient peut-être quatre ans, j'étais à la salle de bain, la porte ouverte, même si j'avais mes règles. Je me suis tournée pour atteindre le tiroir contenant les tampons, et, quand j'ai repris ma position, je les ai trouvés dans l'embrasure de la porte, tous les deux m'observant intensément.

- Les garçons, laissez maman, je suis à la toilette. J'ai presque fini.
Ils n'ont pas bougé, continuaient de me fixer. Je restais assise sur la toilette, ne sachant plus ce que je devais faire. Je me suis fâchée en insistant, mais à ce moment, plutôt que d'obéir, Vanya s'est agenouillé et a incliné la tête pour mieux me détailler.

Le souffle court, j'ai inséré le tampon en vitesse, me suis rhabillée et me suis enfermée dans ma chambre. Je suis restée longtemps assise sur le lit, une main sur la bouche. Je ne voulais plus sortir. Par la suite, je n'ai plus jamais utilisé la salle de bain sans fermer la porte à clé, même pour me brosser les dents.

Extrait p.141

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans LittQc, Thriller, Suspense, Drame

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article