Marée montante

Publié le par MissDupont

Quel courant fugitif a ravi Béatrice à ses parents ? Il n’aura fallu qu’un clignement d’yeux, aussi bien dire une éternité, pour que leur petite anémone disparaisse, laissant le couple enterrer un cercueil vide d’une indécente légèreté. Mais papa s’accroche à un espoir comme à une bouée : si chaque cours d’eau répond à l’appel de la mer, alors il remontera le courant qui le mènera jusqu’à sa fille.

Il s’improvise dès lors capitaine d’un improbable bateau de sauvetage. Au fil des jours, il sondera sans relâche les eaux du globe, notera selon les caprices de sa mémoire les souvenirs des jours heureux, insouciant devant la tempête qui gronde sur l’horizon.

Émouvante dérive sur le thème de l’absence mâtinée de poésie douce et saline, Marée montante est une déclaration d’amour à ceux qui nous quittent trop tôt, une comptine pour endormir le chagrin.

L'avis de MissDupont : 

Si ÇA c'est un premier roman, je n'ose même pas imaginer tout le potentiel que regorgeront les prochains livres de Charles Quimper.

 

Une écriture sensible, poétique et magnifiquement imagée. Un père affligé par la perte de sa fille, engloutie par les eaux le temps d'un clignement de cils. Une inattention, aussi brève fut-elle, qui aura eu raison d'une famille unie.

 

Un récit court, mais solide où chaque phrase a sa place et nous en dit beaucoup. On sent la perte, la douleur, le manque, la folie... tout comme on perçoit l'environnement qui l'entoure.

 

Un véritable bijou!

Auteur : Charles Quimper
Éditions : Alto
Parution : Janvier 2017
Pages : 67

Debout devant l'évier de la cuisine, je me demandais sans cesse quelles étaient les probabilités scientifiques pour que les mêmes flots qui t'avaient ravie à moi se retrouvent dans le verre d'eau que je tenais à la main. Délicatement, je plaçais le verre en pleine lumière, j'étudiais attentivement le liquide dans l'espoir d'y déceler une portion de toi.

Extrait p.23

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans LittQc, Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article