Les animaux fantastiques – vie et habitat

Publié le par Mlle Lambert

DE SPLENDIDES ILLUSTRATIONS, DE NOUVELLES CRÉATURES ET UNE PRÉSENTATION INÉDITE DE NORBERT DRAGONNEAU!

L'ouvrage du magizoologiste Norbert Dragonneau est aujourd'hui un grand classique de la Bibliothèque de Poudlard. Cette édition exceptionnelle rassemble plus de quatre-vingt espèces, et révèle six animaux restés secrets depuis le voyage aux États-Unis de l'explorateur.

L'avis de Mlle Lambert :

Je suis littéralement restée sans mot devant la beauté de ce livre. Tous les amoureux d’Harry Potter – comme moi – ne peuvent qu’être bouche-bée et complètement époustouflés devant ce chef-d’œuvre qu’ils ne se lasseront jamais de feuilleter.

À chacune des fois où j’ouvre une œuvre liée à Harry Potter, je suis émerveillée de constater l’immensité du monde des sorciers créé par J.K. Rowling. C’est totalement un autre univers qui peut être exploité dans ses moindres coutures pour nous faire vivre à nous, les moldus ;), une expérience incroyable. C’est un univers magique sans limite et tellement complet… un vrai chef d’œuvre.

J’avais déjà lu Les animaux fantastiques – le texte du film et également déjà vu le film, mais ici, ce n’est pas l’histoire du film qui est racontée. Cet ouvrage de la bibliothèque de Poudlard est plutôt un recueil des différents animaux fantastiques qui existent. C’est un ouvrage de référence que peuvent utiliser les sorciers pour en apprendre d’avantage sur les différents animaux fantastiques qu’ils pourraient rencontrer.

Cela nous permet également à nous, les lecteurs, de mieux comprendre les animaux que l’on rencontre dans le film Les animaux fantastiques (ou le texte du film) ou même dans la série Harry Potter. Le tout à l’aide d’images magnifiques!

xx

Auteure : J.K. Rowling
Éditions : Gallimard-Jeunesse
Parution : Juin 2017
Pages : 133

BASILIC
(également désigné sous le nom de roi des serpents)
CLASSIFICATION MDLM: XXXXX
Le premier basilic répertorié a été élevé par Herpo l'Infâme, un sorcier grec adepte de la magie noire, qui parlait le Fourchelang. Après avoir mené de nombreuses expériences, il découvrit qu'un œuf de poule couvé par un crapaud donnait naissance à un serpent gigantesque doté de pouvoirs extraordinairement dangereux.
Le basilic est un serpent d'un vert brillant qui pet atteindre une longueur de quinze mètres. Le mâle porte une plume écarlate sur la tête. Ses crochets injectent un venin particulièrement redoutable mais son arme la plus terrifiante reste le regard de ses immenses yeux jaunes qui ont le pouvoir de tuer instantanément quiconque a le malheur de les fixer.
Lorsque ses ressources alimentaires sont suffisantes (le basilic se nourrit de mammifères et d'oiseaux, quels qu'ils soient, ainsi que de la plupart des espèces de reptiles), le serpent peut atteindre un âge très élevé. On pense que le basilic de Herpo l'Infâme a vécu près de neuf cents ans.
La création de basilics est illégale depuis le Moyen Âge, bien que cette pratique puisse être aisément dissimulée: il suffit d'ôter l'œuf de sous le crapaud qui le couve lorsque
des représentant du Département contrôle et de régulation des créatures magiques procèdent à une vérification à domicile. Toutefois, les basilics n'étant contrôlables que par des sorciers capable de parler le Fourchelang, ils restent dangereux pour la plupart des mages noirs comme pur quiconque d'autre et il y a maintenant quatre cents ans au moins qu'on n'en a plus vu en Grande-Bretagne.

Extrait p.43

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans Jeunesse, Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rambalh 05/10/2017 10:05

J'ai la première version donc je n'achèterai pas nouvelle version mais c'est toujours un plaisir de parcourir ces pages :)