Y a juste les folles qui changent pas d’idée

Publié le par Mlle Lambert

Ah! L’amour! Voilà maintenant six moi que je file le parfait bonheur avec Roman d’Aventures. Parti il y a longtemps pour assouvir sa soif de liberté à travers le monde, il est finalement revenu vers moi, pour ne m’aimer que davantage.

Depuis ce jour, je porte en permanence mes lunettes roses qui embellissent tout! C’est une chance, parce que mon nouveau statut de gestionnaire de l’entreprise familiale m’angoisse un brin (comprendre « beaucoup »), surtout que je n’ai pas le choix de côtoyer Roman Noir, mon ancien béguin.

Au moins, je peux envisager de me défouler avec Nouvelle Littéraire, qui est devenu un ami précieux, sans oublier mon frère et mes copines. Épaulée par eux, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait mal tourner!

Après tout, j’ai trouvé mon Roman d’Amour, pas vrai?
Pas vrai?!

L'avis de Mlle Lambert :

Avis à tous! Ce roman est la suite de Jeune libraire cherche Roman d’Amour.
** Mini panique à bord générale pour ceux qui ne l’ont pas lu**

Mais je vous rassure, je ne l’avais pas lu non plus avant de commencer celui-ci ;) Est-ce que je suis toujours vivante? Oui.
Est-ce que j’ai ressentie un manque de ne pas avoir lu le roman précédent? Non. Absolument pas.
La vie est bien faite hein?

En effet, dès les premières pages, l’auteure fait une parenthèse pour expliquer « en gros » le tome précédent. Et c’est amplement suffisant selon moi. Par la suite, on peut replacer les différents personnages et comprendre d’où ils arrivent.

Pour ce qui est de l’histoire…

J’ai adoré l’idée unique de l’auteure qui nomme les différents hommes de la vie d’Arielle en type de roman. Disons que ça vient chercher la lectrice en nous. Car, avouons-le… on a tous déjà cherché notre propre Roman d’Amour parmi les hommes. Et on est tous tombée sur certaines Nouvelles Littéraires ;)

Ça nous est également toutes déjà arrivé d’enfiler ces fameuses lunettes roses qui embellissent tout lorsqu’on est amoureuse. Et je peux vous dire qu’Arielle les portent plutôt bien! La voir aller comme ça, de l’extérieur, c’est plutôt comique. Et cette petite voix dans notre tête qui nous dit que nous avons déjà été à sa place… c’est ultra rafraîchissant!

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure. C’est fluide et l’histoire se lit rapidement!

Aussi, ce roman m’a immédiatement collé à la peau. Pour une fille qui a étudié en gestion, qui travaille dans ce domaine pour l’entreprise de ses parents et qui raffole de la littérature, retrouver une héroïne de roman qui apprend à gérer la librairie familiale, c’est la belle vie! En plus, je l’ai lu dans un moment où j’étais carrément débordée au travail et où tout ne se déroulait pas comme prévu. Je me retrouvais donc dans le même état d’esprit qu’Arielle et cela m’a fait un énorme bien!

Finalement, le seul petit bémol est qu’à un moment de l’histoire je me demandais où on s’en allait. Tout avait l’air beau et l’histoire semblait stagner. Ensuite, j’ai vu tranquillement la ligne directrice du roman se dessiner et c’était reparti ;)

xx

Auteure : Joanie Mailhot Poissant
Éditions : De Mortagne
Parution : Mars 2017
Pages : 346

Juin. Le même décor, la belle saison. Les mêmes rues que je parcours depuis des années. Les mêmes oiseaux qui sont revenus nous chanter des airs connus. Des fleurs qui nous éclaboussent de leurs couleurs vives. Des papillons qui exposent leur chorégraphique juste pour moi. Des arcs-en-ciel qui jaillissent malgré l’absence de soleil. Et, s’il pleuvait, ce serait merveilleux, parce qu’il tomberait probablement du chocolat.

Peut-être que certaines choses ont changé depuis l’année dernière, finalement. Ce sont sûrement les lunettes roses que j’arbore depuis janvier qui améliorent tout. Ces lunettes qui font que je ne trouve rien à redire sur rien, qui m’ont fait perdre mon sens critique, parce que noyé dans un caramel de sentiments tendres. Grâce à elles, je suis devenue la fille qui sourit à la moindre niaiserie, qui marche toujours d’un pas léger, la tête haute, le cœur vivant. Celle que je détesterais si elle n’était pas moi. Bref, la fille complètement, totalement, merveilleusement amoureuse.

Extrait p.13

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans Chick-Lit, LittQc

Commenter cet article