Impyrium

Publié le par Mlle Lambert

DEPUIS TROIS MILLES ANS, LES FAEREGINE RÈGNENT SUR IMPYRIUM.

Pourtant, au fil des siècles, leur magie s’est affaiblie. Aujourd’hui, elle n’est presque plus qu’un souvenir. D’autres mages, plus puissants, convoitent le trône.

Hazel est le dernier espoir des Faeregine. Sa magie paraît sans limites. Mais est-ce une chance ou une malédiction, pour Hazel, pour sa famille, pour Impyrium?

L'avis de Mlle Lambert :

En toute franchise, je ne m’attendais pas à grand-chose de ce roman d’Henry H. Neff. Tout d’abord, la couverture me semblait très enfantine (alors que le livre est plutôt Young Adult) et la quatrième de couverture ne venait pas spécialement me chercher…

MAIS, j’ai été agréablement surprise tout au long du roman! Premièrement, dès que j’ai entamé la première page, j’ai remarqué que le livre avait vraiment une belle esthétique. Les images qui nous attendent au détour de chaque chapitre sont très jolies et les cartes au tout début nous confirment qu’on s’apprête à entre dans tout un univers.

Et puis, moi qui m’attendait à une histoire fantastique… c’est bien plus que ça. C’est un univers post-apocalyptique où se mêlent la science-fiction et le fantastique. Ce que j’ai beaucoup aimé est que Hob, l’un des deux personnages principaux, ne connait pas vraiment le monde d’Impyrium. Et donc, lorsqu’il arrive sur place, il doit tout apprendre, et par le fait même, on se familiarise rapidement avec les éléments de science-fiction qui nous sont inconnus. C’est une merveilleuse façon de nous mettre en contexte et de nous intégrer à l’histoire sans perdre notre intérêt.

Pour ce qui est de l’histoire en général, je l’ai trouvé passablement longue, mais très intéressante. Le monde dans lequel l’auteur nous plonge est bien détaillé et on s’attache rapidement aux personnages. Il est certain que le livre ne regorge pas d’action et de revirement, mais on comprend rapidement que nous avons affaire ici à une mise en contexte. Un tome qui nous prépare pour ceux qui vont suivre.

xx

Auteur : Henry H. Neff
Éditions : Hachette
Parution : Mars 2017
Pages : 350

- Je m’appelle Badu Gabriel, je viens de Castelia, une ville de Lebrim.

- Comment nommait-on le Lebrim avant le Cataclysme?

- Le Portugal, répondit Badu avec un immense sourire qui fit ressortir ses dents blanches.

- Excellent! Pourriez-vous montrer à M. Smythe où il se situait, avec une carte des Origines?

L’élève tira un vaste planisphère installé sur un chevalet, près de la porte. L’orientant pour qu’il soit face à Hob, il pointa du doigt une terre de l’autre côté d’un océan. Hob examina le dessin avec soin, digérant ce qu’il voyait avec un mélange d’incrédulité et de fascination. Se levant à son tour, il s’en approcha.

- Qu’est-ce que c’est? Demanda-t-il.

- Vous êtes en train de regarder le monde tel qu’il existait avait le Cataclysme, expliqua frère Marcos. Sans Faeregine ni Maisons Nobles ni Impyrium. C’étaient des humains dénués de pouvoirs magiques qui dirigeaient alors tout ce que vous contemplez.

Extrait p.140

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Commenter cet article