Demain n’est pas un autre jour

Publié le par Mlle Lambert

Avant le diagnostique, la vie de Lane était plutôt banale.

Au sanatorium pour ados, il rencontre l’irrésistible Sadie et sa bande de copains. Rebelles, excentriques et résolument vivants, dans le monde rigide de l’établissement, ces adolescents ne suivent que leurs propres règles.

À leurs côtés, Lane réalise que la maladie n’est pas nécessairement une fin : Quand l’amour et l’amitié viennent tout bousculer, elle pourrait même constituer un nouveau départ.

L'avis de Mlle Lambert :

Latham House, un sanatorium pour adolescents tuberculeux qui attendent soit la mort, soit la guérison. Car à Latham House, seuls quatre pensionnaires sur cinq repartent chez eux. Entre temps, il n’y a plus qu’à attendre en suivant le planning supposément conçue pour faciliter le corps à se concentrer sur la guérison : déjeuners équilibrés, cours légers, périodes de pose pour se reposer et séances de bien-être qui se résument à une activité physique légère telle que le yoga.

Vous comprendrez donc que lorsque Lane se retrouve, deux semaines après le diagnostique, dans le pavillon #6 de Latham House, il a l’impression de manquer d’oxygène. Adieu son lit king size et bonjour le petit lit simple au matelas en vinyle vers pâle. Adieu les grasses matinées et la salle de bain privée et bonjour la salle de bain commune. Adieu le bol de céréales avalé vite fait avant le lycée et bonjour la nutritionniste qui surveille tout ce que vous ingérez. Adieu sa copine, son chien et son auto et bonjour la puce intégrée pour que le personnel puisse vous surveiller, vous et vos signes vitaux, à distance… et surtout, adieu au café! Bref, c’est clairement pas la joie.

Jusqu’au jour où il entre dans la bande de Sadie, Nick, Charlie et Marina. Alors, l’attente interminable se transforme en rage de vivre (ce qui fait tout son poids au roman!).

VIVRE & PROFITER

Lane apprend rapidement qu’il faut définitivement cesser de remettre ces deux actions à plus tard seulement parce qu’on est trop occupés. On agit chaque jour en prenant pour acquis que nous avons encore beaucoup de temps devant nous, mais c’est faux. La vie qui nous est donnée de vivre n’est pas nécessairement celle que nous imaginons (pour reprendre les mots du jeune homme).

Bref, l’auteure nous offre ici une histoire extrêmement émouvante et remplie de belles réflexions. C’est une histoire triste et belle à la fois, avec des personnages inspirants qui font de ce roman à la fois un moment remplie d’émotion et de liberté, et une leçon de vie.

Finalement, je vous donne ma parole que cette histoire unique et bouleversante ainsi que la merveilleuse plume de l’auteure en valent définitivement le détour.

xx

 

Auteure : Robyn Schneider
Éditions : Gallimard-Jeunesse
Parution : Février 2017
Pages : 283

Ça m’a fait bizarre de porter des chaussures sous la douche. J’étais complètement nu, mais en tongs. Me laver les cheveux avec des claquettes aux pieds et un bol Tupperware? C’était une manière tellement étrange de démarrer un lundi matin que je me suis demandé si je m’y habituerais un jour.

Chez moi, je traînais au lit le plus longtemps possible avant de me lever, je choisissais au pif un tee-shirt propre et j’avalais une barre aux céréales sur le chemin du lycée. J’écoutais les chansons qui passaient à la radio, non parce qu’elles me plaisaient, mais parce qu’elles me servaient d’horoscope pour la journée. Si elles étaient bonnes, ma journée serait bonne. Si elles étaient nulles, j’allais sûrement décrocher une note moyenne à un contrôle.

Mais ce matin-là, en boutonnant ma chemise devant la fenêtre de mon pavillon, je me sentais dans la peau de quelqu’un d’autre. Comme si on avait pris une gomme géante pour effacer tout ce que je voulais garder de ma vie d’avant.

À présent, au lieu de ma copine, de mon chien et de ma voiture, je me retrouvais avec un matelas en vinyle vert pâle, une mansarde avec vue sur la forêt et une douleur dans la poitrine.

Extrait p.8

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans Drame, Romance, Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article