Calendar Girl : Juin

Publié le par Mlle Lambert

Voici Mia dans la capitle, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, servir de faire-valoir à un riche et vieil homme d’affaires, Warren Shipley. Mais elle change d’avis quand elle rencontre son fils, Aaron. Il est non seulement irrésistible physiquement, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements.

L'avis de Mlle Lambert :

Déjà six mois que Mia s’est lancée dans cette grande aventure dans le but de sauver son père et rembourser la dette de drogue qu’il doit à son ex-copain. Jusqu’à maintenant, notre héroïne en a vue de toutes les couleurs et je suis certaine qu’elle n’est pas au bout de ses peines et de ses joies. Et je vous jure, si ça continue comme ça, Mia va se faire un sacré cercle d’amis. Chaque mois, elle fait de superbes rencontres qui deviennent, peu à peu, sa famille. Pour une fille qui n’a jamais eu personne d’autre que sa meilleure amie, sa sœur et son père pour la soutenir, elle a maintenant tout un tas de personnes sur qui elle peut compter et on le voit très bien dans ce tome-ci.

Personnellement, j’ai trouvé le mois de juin un peu plus difficile. Je ne suis pas une grande adepte de romans érotiques, mais, jusqu’à maintenant, j’avais adoré cette série. Oui il y a des scènes osées et assez crues, mais elles sont si bien racontées et l’histoire de fond est si intéressante que je n’en ai pas du tout été déstabilisée. Cependant, ce mois-ci, Mia rencontre des gens trop riches et qui ont trop de pouvoir. De vieux hommes qui se servent de filles si jeunes qu’elles pourraient être leurs petites-filles comme d’un tape à l’œil. Déjà là, moi, ça me passe de travers, mais plus le roman avance et plus on est immergé dans ce monde où les vieux appellent leur compagne leur « jouet » et où les jeunes filles les appellent « papa »… et là ouff… disons que je comprenais parfaitement le dégoût ressenti par Mia. Pour elle comme pour moi, on n’était plus du tout dans notre zone de confort… beurk!

Heureusement, le tout est raconté avec la même légèreté que les tomes précédents. Cela rend l’histoire un peu moins awkward. Mais, bien que j’en ai été légèrement choquée, je crois que c’est l’effet qu’à voulu nous faire ressentir l’auteure et je n’en ai pas moins apprécié ce mois de juin étant donné qu’on ne s’étendait pas trop sur le sujet. C’était un dur mois à passer pour Mia.

En effet, tout n’est pas rose ce mois-ci pour notre chère aventureuse. Encore une fois, elle en apprendra beaucoup sur elle-même et sur la vie. Seulement, elle devra passer par des événements plus tragiques qui l’ébranleront énormément et la rendront plus forte.

xx

Auteure: Audrey Carlan
Éditions: Hugo Roman
Parution: Juin 2017
Pages: 154

Le tissus gris anthracite moule parfaitement ses larges épaules, sa taille fine et ses longues jambes. Il a sans doute été fait sur mesure. Ses yeux sont cachés par des lunettes de soleil Ray Ban, et ses cheveux blond foncé sont coiffés façon « saut du lit », ce qui lui va parfaitement bien. Il a l’air apprêté avec une touche de fantaisie, une combinaison mortelle pour une fille comme moi. Et sans doute pour toutes les filles de la planète.

Il descend lentement les marches, une à la fois comme un félin, jusqu’à l’allée de gravier. La plupart des femmes iraient à sa rencontre, mais je ne suis pas comme toutes les femmes et il n’est clairement pas comme tous les hommes. Je profite du spectacle en regardant chacun de ses gestes. Un air d’autorité lui colle à la peau comme un parfum distingué. Il vient à moi avec une grâce, une agilité et une telle puissance que je manque de fondre sur place. L’humidité qui m’a surprise tout à l’heure n’est plus rien, maintenant que je sens la sueur perler dans ma nuque, chaque goutte ruisselle dans mon dos, me chatouille et me fait presque frissonner malgré la chaleur.

Extrait p.15

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans New Romance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article