Amqui

Publié le par MissDupont

À l’arrêt d’autobus devant la prison de Bordeaux, un homme attend sous la pluie. Étienne Chénier : libraire dans la mi-trentaine, né à Amqui, friand d’arts martiaux. Condamné pour meurtre il y a quatre ans, il vient d’être relâché, bien avant la fin de sa peine, à la suite de tractations douteuses. Il attend, certes, le bus, mais surtout le moment propice pour exécuter un plan de vengeance longuement mijoté.

   Dépêché à l’hôpital pour interroger un chauffeur de taxi libidineux qui s’est fait passer à tabac, voici Denis Leblanc : enquêteur au SPVM, bedonnant, alcoolique, dépressif. Rapidement, il porte ses soupçons sur Chénier, autour de qui les cadavres s’empilent. Avec sa partenaire Sophie, il se lance à ses trousses. Comment un simple libraire a-t-il pu se transformer en tueur sanguinaire ? Et que cachent les innombrables pans d’ombre de son histoire familiale ? Leblanc joue un jeu dangereux dans cette enquête, mais au diable les procédures ! Depuis la mort de son fils, il n’a vraiment plus rien à perdre.

   Dans ce roman féroce et sans états d’âme, tout vient à point à qui sait se servir d’un Glock.

L'avis de MissDupont :

À l'occasion du tout nouveau Club de lecture organisé par la Librairie Carcajou, j'ai eu envie de me lancer dans la lecture d'Amqui avec eux. Totalement satisfaite d'avoir fait ce choix puisque j'ai eu droit à une lecture addictive à souhait.

Jusqu'à la toute fin, je me suis posée deux questions :

▪ Pour quel motif Chénier a-t-il commis un meurtre il y a quatre ans ?

▪Pourquoi fait-il une fixation sur Pelletier (qui malgré son statut de politicien, demeure tout de même un membre de sa famille)?

 

Il n'y a pas à dire, l'auteur sait nous garder en haleine car nous aurons les réponses que dans les dernières pages. Puis, alors que l'on croit avoir eu tous les éléments du puzzle, voilà qu'un élément surprise nous en met plein la gueule à la dernière page! Et je vous défends d'aller lire cette fameuse page par curiosité 😜

 

J'ai trouvé fort intéressant le choix qu'à fait Éric à ce qui attrait au personnage principal. Étienne est libraire, mais aussi meurtrier - à sa façon - puisqu'il pleuvra des morts le long de sa route vers son objectif ultime. Seulement voilà, ce n'est pas un meurtrier comme on a l'habitude de confronter dans les romans. Il tue, oui... mais il ne prend pas plaisir à tuer comme les traditionnels psychopathes. 

Et que dire de l'inspecteur Leblanc! Mon dieu que je l'ai aimé celui-là! Son caractère bouillant, sa repartie mordante... il m'a fait sourire à plusieurs occasions et ce fut souvent grâce aux dialogues hautement réalistes et punchés.

 

Vraiment, s'il y a un polar à mettre dans vos bagages cet été, Amqui est un excellent choix!

Auteur: Éric Forbes
Éditions : Héliotrope
Parution : Mars 2017
Pages : 287

Leblanc s'emballa :
- J'imagine, oui, que vous êtes désolé! Ça paraît dans votre face que vous êtes désolé! Vous irez dire ça aux familles des morts à quel point vous êtes désolé! Je suis sûr que ça va les consoler, que vous soyez désolé! Comment vous pensez que le monde va réagir quand il va apprendre qu'un espèce de psychopathe est dehors à cause d'une erreur? De votre erreur! Pis les journaux? Imaginez-vous un peu la une du Journal de Montréal! Pis les lignes ouvertes! Tous les zoufs qui sont en arrière d'un micro vont vomir sur les responsables des prisons qui font pas leur job comme du monde!

Extrait p.154

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans Polar, LittQc, Suspense

Commenter cet article