Souffler dans la cassette

Publié le par Mlle Lambert

Souffler dans la cassette est un roman poétique qui dépeint l’amitié entre deux garçons du primaire. Leurs jeux, leurs aventures formeront les racines des hommes qu’ils deviendront.

Ce livre de Jonathan Bécotte arrache au lecteur des sourires parfois attendris, parfois nostalgiques, et celui-ci se surprend à vouloir retourner à l’époque de son enfance. Avec fulgurance, le récit fait passer le narrateur de la naïveté de ses premiers jours d’école aux tremblements de sa première vraie peine d’amour.

L'avis de Mlle Lambert :

Wow! Je suis carrément restée sur mon appétit. Pas que la fin soit mauvaise, je la trouve parfaite au contraire, mais j’aurais lu encore de nombreuses pages de ce roman poétique et de cette magnifique plume signée Jonathan Bécotte.

J’espère du plus profond de mon cœur de lectrice que c’était le premier, mais non pas le dernier roman de cet auteur. Je veux absolument lire toutes ses œuvres! Vraiment, coup de cœur pour le roman, mais également pour l’auteur! ** Auteur à découvrir **

Ce qui m’a le plus surprise est que je me suis énormément attachée au narrateur, un jeune garçon du primaire. On ne connait pratiquement rien de ce personnage, ni son nom, ni son âge exact, ni rien d’autre. En fait, le roman est au je, et il parle à son meilleur ami (au tu). De plus, il n’y a que quelques mots par page. C’est vraiment très épuré comme roman. Et pourtant, je n’ai aucunement eu l’impression qu’il me manquait d’information et j’ai adoré les deux jeunes garçons du roman et les nombreux jeux qui ponctuent leur quotidien! L’auteur utilise peu de mots pour dire beaucoup. Rares sont ceux qui ont le talent de raconter une histoire pleine d’émotion et de signification avec si peu de mots – chapeau!

xx

----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'avis de MissDupont :

Je vais vous faire un aveu...
Moi dans la vie (parce que dans mon imaginaire il s'en passe ben des affaires) je ne suis pas une grande fan de poésie.
Pourquoi ? 
Parce que trop souvent, je ne comprends pas la subtilité de certains vers. Si on pousse trop, on me perd. Je n'irais pas jusqu'à dire que je manque de culture ou de vocabulaire ...je ne crois pas que ce soit le cas, bien que je suis loin d'être un érudit. Mais bon, il m'arrive de tomber sur de vrais petits bijoux, de temps à autre, qui semblent avoir été écrit pour des filles comme moi. Une sorte de poésie accessible à tous. 

Souffler dans la cassette est l'un de ceux-là. 

Oubliez la rigidité des alexandrins, la répétition obligatoire de la sonorité en fin de vers... Jonathan nous charme par cette liberté que l'on ressent à chaque ligne. Il couche littéralement des sentiments vrais et sentis sur le papier. On ressent, on partage, on vit chaque ligne.
C'est à la fois triste et beau. 

Souffler dans la cassette se lit d'un jet et une fois terminée, il nous garde en suspension, en réflexion. Puis, après quelques respirations, un étonnant sentiment de manque naît en nous et nous donne envie de reprendre notre lecture une nouvelle fois. Et puis dans le fond... pourquoi pas ?

Auteur : Jonathan Bécotte
Éditions : Leméac
Parution : Janvier 2017
Pages : 130

J’ai retrouvé un vieux coin-coin
Qu’on avait fait en catéchèse.
J’avais mémorisé quelle combinaison choisir
(Bleu-4-3)
Pour tomber sur Tu es mon meilleur ami.

Extrait p.21

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Lu par Mlle Lambert le 22 Mai 2017
Lu par MissDupont le 14 Juillet 2017

Publié dans LittQc, Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article