Rien n’arrête Ivy Pocket

Publié le par Mlle Lambert

Ivy Pocket est parfaite.
Absolument parfaite.
Surtout dans l’art d’être une catastrophe ambulante!
C’est pourtant bien à Ivy que l’on confie une mission
de la plus haute importance…

Apporter un bijou, le Diamontre,
à cette petite peste de Mathilda Puddington?
Du gâteau!
Traverser toute l’Europe,
Surmonter des obstacles, déjouer des complots?
Ivy pourrait faire ça les yeux fermés!

Promis juré, elle n’essaiera pas le Diamontre
(ou alors rien qu’une seconde).
Et elle gardera le secret envers et contre tout
(même si elle en parle a un ou deux inconnus).

Voleurs, fantômes et malédictions
n’ont qu’à bien se tenir`
RIEN N’ARRÊTE IVY POCKET!

L'avis de Mlle Lambert :

Sérieusement, j’ai rarement eu en ma possession un livre aussi magnifique! Dès la seconde où j’ai posé mes yeux sur ce livre, je suis tombée en amour, et ce, avant même d’avoir contemplé l’ensemble des dessins qui parsèment le roman.

C’est alors, telle une enfant le jour de Noël, que je commençais la lecture de ce roman époustouflant! Dès les premières pages, j’ai eu envie de lire à voix haute (au grand désespoir de mon copain haha!). La jeune Ivy Pocket est tellement enthousiaste et rigolote qu’on n’a qu’une envie : faire de ce livre une lecture commune et propager le rire et la joie que nous fait vivre ce petit personnage électrisant. Je me voyais déjà, assise devant une classe ou auprès de mes futurs enfants, racontant les aventures rocambolesques d’Ivy Pocket et montrant les différentes images afin d’émoustiller davantage leur imagination débordante!

Et Ivy! Quel personnage incroyable! Impossible de ne pas tomber en amour avec cette catastrophe ambulante haute en couleur. Je n’aurais pu choisir une meilleure lecture pour m’accompagner cette semaine. Ivy est LE remède idéal pour nous faire oublier les journées grises et pluvieuses. Cette jeune fille déborde totalement d’imagination! Elle s’invente carrément une vie différente à chaque personne qu’elle rencontre sur son chemin. Les histoires abracadabrantes ne manquent pas! Elle a carrément la vérité en horreur!

Je crois que ce qui m’a fait le plus rire sont ses comparaisons farfelues et ses propos énormément imagés. Je vous en mets un petit extrait ici :

- N’approchez pas! Ouste! s’égosilla Lady Elizabeth.

Ridicule. Je raclai une copieuse ration de fromage blanc et plaquai le tout sur le museau de la vieille momie. Puis, j’appliquai une deuxième couche. Puis une autre encore. À ce stade, Lady Elizabeth émettait de curieux gargouillis – imaginez un cochonnet qui se serait pincé la queue dans une porte. J’attribuai la chose aux vertus adoucissantes du fromage blanc. Lâchant alors ma cuillère, je poursuivis en lui enduisant le visage de ce baume réparateur. Je laissai juste deux trous pour les yeux. En une minute ou deux, sa peau écarlate avait intégralement disparu sous son masque crémeux.

Bref, si vous avez envie d’une histoire hors du commun, rafraîchissante, avec des personnages tous plus particuliers les uns que les autres,  je vous conseille fortement de vous procurer ce roman qui saura plaire autant aux petits qu’aux plus grands.

xx

Auteur : Caleb Krisp
Éditions : Les Mâlins
Parution : Octobre 2016
Pages : 398

Son complice plongea dans ma direction. Je traversai la cuisine en trombe, bondis sur une chaise, sautai sur la table. Une ombre me frôla. Au même moment, je sentis, derrière moi, une main qui cherchait à me saisir la cheville. Je n’avais pas trop le choix. Ils me cernaient. Une seule issue : la voie des airs. Portée par mon élan, je m’agrippai à un des crochets du porte-vaisselle métallique, et commençai à me balancer à une vitesse folle. Je vis se matérialiser, juste en dessous de moi, le cambrioleur à capuchon. Je lâchai mon crochet, et m’envolai. Avec une précision miraculeuse, mon pied percuta l’affreux en pleine tête. Ça le mit hors de combat. Pour un peu, j’en aurais poussé des hurlements de joie. Hélas, le temps manquait. J’étais toujours en train de planer dans la cuisine, lancée comme un boulet de canon. Rien pour me retenir. Je survolai avec brio le crâne de Mme Vans…
… pour m’écraser pile au fond de la cheminée. Ce qui n’était franchement pas une bonne idée.

Extrait p.90

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans Jeunesse, Chronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Froggy80 12/04/2017 18:46

je te comprend d'être tombé en amour car juste sa couverture m'a séduite dès que j,ai ouvert ton avis!!! Un livre que je note avec plaisir...