Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part

Publié le par MissDupont

Paris, un café, deux femmes... L'une parle d'amour à la télévision alors qu'elle peine à le trouver dans sa vie, l'autre l'a rencontré. Dans ce café, elle va lui raconter son histoire.

Il a des boucles brunes et un regard noir. Ils se sont aimés dans des vies anciennes, mais il ne peut l'aimer dans cette vie-là car elle en mourra encore. Ils devront attendre avant de s'unir à jamais.

Leur amour est au-delà de l'amour car ce sont des âmes soeurs.

Voici une histoire bouleversante parce qu'impossible, qui touche à l'intime et à l'universel de la passion amoureuse.

L'avis de MissDupont :

Bien que j'aie rentré ce livre dans la catégorie romance et qu'il soit principalement question d'amour - le vrai - à travers les pages, ce n'est pas un amour comme les autres. Celui-ci sort totalement de l'ordinaire. Disons qu'il est régi par un espace-temps assez différent de ce à quoi on a l'habitude. Il se peut que ça ne soit pas tout à fait clair, mais je ne veux pas trop vous en dévoiler voyez-vous. 

Dès le début de la lecture, on sent un profond mystère entourant l'histoire qu'on s'apprête à nous raconter. On en devient rapidement fasciné et on se laisse prendre au jeu. On prend carrément place dans le corps de ce personnage assis en face de la dame, dans ce café... à Paris.

À un certain moment dans le livre, le personnage principal dit ceci : 

" Je n'avais aucun avis sur ce qu'elle m'avait raconté jusqu'à présent, j'attendais juste de connaître la suite de son histoire comme on attend avec impatience la suite d'une pièce de théâtre au moment de l'entracte." 

Et c'est exactement ce que je ressentais vis-à-vis de ma lecture. Cette femme en face de nous, qui nous raconte son histoire... On se laisse tout simplement bercer dans toute cette aura de mystère.  

 

Une lecture fort agréable qui laisse une marque indélébile une fois le livre refermé.

 

Auteure : Sabrina Philippe
Éditions : Édito
Parution : Janvier 2017
Pages : 345

Je retenais mon souffle à chacune de ses paroles. J'imaginais sa silhouette, plus jeune, plus svelte, je ne pouvais envisager que les corps, les deux corps nus, alors qu'elle me parlait d'autre chose.
- Cette nuit fut la plus belle des nuits. Je lui ai offert mon âme, tout l'amour en moi s'est déversé au bout de mes doigts. Ce n'est pas mon corps qui a pris ce soir-là, vous comprenez, c'est mon âme, bien qu'elle lui fût déjà acquise... Vous n'avez jamais aimé avec votre âme n'est-ce pas?
Je ne savais pas quoi répondre, et cette non-réponse signait la négation. J'avais aimé mon époux, du moins je le pensais. Je le lui dis.
- Vous le pensez ? Elle sourit. Ce n'est pas de ça dont nous parlons ici. Lorsque vous faites l'amour vous êtes en quête de plaisir, c'est ça? Du plaisir physique? Et si l'autre vous en donne, vous envisagez quelques sentiments à son égard, je me trompe?
Elle ne se trompait pas.

Extrait p.118

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans Contemporain, Romance

Commenter cet article