Timide

Publié le par MissDupont

DISCRÈTE, DISCRÈTE, DISCRÈTE...
Parce que c'est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l'affronter en face.
RÉSERVÉE, RÉSERVÉE, RESERVÉE...
Parce qu'elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c'était passé.
AIMÉE, AIMÉE, AIMÉE...
Parce qu'il va entrer dans sa vie, et tout bouleverser tel un jeu de quilles...

UNE FILLE TIMIDE PEUT CACHER TELLEMENT PLUS.
IL FAUT JUSTE QU'UNE PERSONNE PRENNE LA PEINE DE LE DÉCOUVRIR.

L'avis de MissDupont :

La couverture me faisait de l'oeil (sans vouloir faire de jeu de mots) et une amie blogueuse - du blog Pause Thé - me l'avait chaudement recommandé par la suite. Je ne pouvais donc pas faire autrement que de lire.

Bien qu'au départ l'histoire me faisait énormément penser au film She's All That (la fille timide et nullement populaire qui attire l'intérêt du beau mec de l'école pour une histoire de pari et voilà que la diva de l'école fera des messes basses par jalousie... bref vous voyez le topo), je dois admettre que j'ai eu tôt fait de comprendre que c'était beaucoup plus que ça.
On est plus dans le drame que dans le superficiel des amourettes d'ado.

L'auteure nous amène tout doucement dans le passé de notre belle rouquine afin de nous faire prendre conscience que la timidité d'une personne peut cacher de sombres événements. L'histoire tragique qui dort dans les souvenirs d'Eleonore ne peut laisser personne indifférent. Ça vient toucher nos cordes sensibles. Ça nous remue parfois si intensément, qu'alors nous nous retrouverons avec les chutes Niagara qui se déversent sous nos yeux.
Croyez-moi... je braillais ma vie par moment!

Évidement, il n'est pas seulement question de drame... nous avons aussi un espèce de triangle amoureux dans lequel notre belle rousse se retrouvera en plein centre bien malgré elle. Elle nous fera vivre beaucoup de questionnement, des moments cocasses. Puis, plus la fin approche et plus on devient excitée de savoir comment tout cela va se terminer (parce qu'il est impossible de le deviner).

Bref, un roman fort sympathique aux nuances quelques peu tragiques.
Un roman qui parfois nous fait sourire et tantôt nous fait pleurer, mais surtout, un roman qui ne laissera personne indifférent.

Auteure : Sarah Morant
Éditions : Hachette
Parution : Décembre 2016
Pages : 449

Mon père oubliait généralement qu'il avait été marié ou, du moins, il nous le faisait croire. Mon petit frère avait ce regard vide dès qu'on approchait le sujet de trop près... J'avais commencé à suffoquer lentement. J'avais cru être la dernière personne sensée de la famille. J'avais cru ne plus avoir de famille, en réalité.
On dit que le temps guérit les blessures. C'est faux. Le temps fait en sorte qu'on les oublie. C'est tout. La perte de nos proches est inguérissable. On ne peut jamais se soigner, à moins de n'avoir aucun coeur. Surtout quand c'était si... imprévisible.

Extrait p. 191

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans Drame, Young Adult

Commenter cet article