Naufrage

Publié le par MissDupont

Frédérick forme un couple heureux avec Marieke. Ensemble, ils ont un fils, Nestor, qui fait leur joie. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si Fred, analyste au module Analyse et statistique du ministère des Structures, n’avait pas soudain été muté aux Archives, ce qui équivaut, il le constate rapidement, à un tablettage en règle... 
     Comment peut-on accomplir quoi que ce soit aux Archives, où personne ne semble travailler, sans avoir un code pour utiliser son ordinateur ? Comment peut-on rester sain d’esprit dans ces méandres bureaucratiques qui nient la valeur de l’individu ? Comment demeurer équilibré quand le tapis se dérobe sous vos pieds ?
     Pendant quelque temps, Fred tente de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Être payé à se tourner les pouces durant huit heures, est-ce un si terrible sort ? C’est un des vices de notre lâcheté collective que de nous pousser à tolérer une telle situation... Pourquoi donc ne pas en profiter ?
     Mais l’homme est cultivé, opiniâtre. Il porte un grand intérêt à l’histoire et à la politique. Il a une passion pour le social, et sa vie de mari et de père ne prend son véritable sens que conjuguée à un rôle actif dans la société.
     Alors tout en lui proteste... Il sent que sa seule planche de salut serait de se faire le chevalier d’une efficacité renouvelée, d’un nouvel ordre bureaucratique.
     Un matin, ivre de cette possibilité, il part reconduire son fils à la garderie et s’imagine déjà devenir justicier, espionner, documenter l’incroyable incurie qui règne aux Archives. Et puis il y a les animateurs de Radio X qui alimentent sa rage en pourfendant le laisser-faire, la paresse des fonctionnaires, l’ineptie gouvernementale. Lui, Frédérick, à défaut de travailler, pourrait se rendre utile en dénonçant une situation qu’il connaît bien !
     Et il l’aurait fait ce jour-là, tout entier préoccupé qu’il était à planifier sa sortie publique, si seulement n’était pas survenu le naufrage annoncé...
     Dès lors, tout se détricote. 
     C’est la chute, c’est l’horreur au quotidien.
     Ce sont les pages de la douleur, précises, chirurgicales. 
     Avec sa verve habituelle, Biz nous donne une gifle et une leçon de compassion.

L'avis de MissDupont :

Je suis au travail, le temps est long et j'ai envie de me distraire pendant que j'effectue ma facturation. Me mettre de la musique ? Non, je n'ai pas envie! Tiens, pourquoi pas un livre audio ?! 
Je vais sur Google.
Je sais - pour avoir déjà vu passer l'info que j'avais d'ailleurs repartagée sur la page Facebook de Bookivores - que Radio-Canada en offre quelques-uns gratuitement. Je suis très visuelle comme personne, mais peut-être que j'arriverai à me laisser submerger par le récit qui sera me lut dans les oreilles. 


Parmi la sélection, mon regard s'arrête sur Naufrage de Biz. J'ai toujours voulu le lire. 3h20 d'écoute... bah pourquoi pas ?
Allons-y! 


Dès les premières lignes, le son de la voix et surtout le ton de Julien Dupuis - comédien de profession - me plaisent énormément. Il incarne à merveille l'idée que je me fais du personnage de Frédérick Limoges. Ce n'est pas une simple lecture monotone d'un roman que j'entends là ...Oh No! Julien nous fait littéralement vivre le roman.

Le récit nous scie littéralement. On assiste à la descente aux enfers d'un homme bien ordinaire et on est totalement captivé par ses déboires et même empathique face à ce qu'il vit. On ne voit pas le temps passer et on ne peut - et on ne veut pas - mettre notre lecture sur pause tant et aussi longtemps que le livre n'est pas terminé. Du coup - petite anecdote ici - je me suis retrouvée à pleurer à chaudes larmes dans ma voiture en poursuivant l'écoute de ce récit tout en conduisant au moment où se produit un événement tragique dans la vie de Frédérick.

Vraiment, lisez - ou écoutez - ce roman, si ne n'est pas encore fait. Vous allez a-do-rer !!

Auteur : Biz
Éditions : Leméac
Parution : Janvier 2016
Pages : 136

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans LittQc, Contemporain, AudioBook

Commenter cet article