Le temps volé

Publié le par MissDupont

La lettre d’un inconnu peut-elle changer votre vie ?
Flavie, auteure de romans d’amour et fleur bleue dans l’âme, ne peut qu’être conquise, quand elle reçoit un jour une missive mystérieuse, accompagnée des excuses de la poste pour... les quarante-trois ans de retard.
Qui étaient donc cette Amélie et cet anonyme désespéré de la convaincre de tout quitter pour vivre avec lui ?
Bouleversée, Flavie brûle de les réunir, si longtemps après, et part en quête d’une aventure surgie du passé qu’elle espère faire renaître de ses cendres, au cœur de la Bretagne et de ses légendes.
Malgré les embûches, elle est bien décidée à obtenir son happy end.

L'avis de 4 bookloveuses :

Ce mois-ci, Mlle Lambert et moi avons fait une lecture commune avec Brigitte et Geneviève, les deux blogueuses de Le temps d'lire. Quoi de mieux qu'une romance avec la St-Valentin qui approchait ?! 

Au départ, j'étais mitigée face à mon appréciation du roman. Flavie, ses amies tricoteuses, ces personnages de jadis... je n'arrivait pas à m'attacher aux protagonistes. Je trouvais qu'ils manquaient de profondeur.

Puis vint le moment où Flavie se rendra à Port-l'Abbé et à ce moment, ma perception a totalement changé.

On apprend de fil en aiguille à quel point le destin s'est acharné sur l'auteur de cette lettre d'une autre époque. À quel point l'omission de poser certains gestes peuvent-ils changer une - voir même deux - vie ?
De voir les personnages - 43 ans plus tard - se dire "j'aurais dont dû...", ça nous amène à une certaine réflexion.

On se doute un peu, dès le départ, de la fin possible du livre. Un tel engouement autour d'une lettre d'Amour égarée depuis 43 ans ne peut pas finir en queue de poisson... non ?!

Mais qu'en est-il de la perception des autres lectrices ?

-.-.-.-.-.-.-.-

MissDupont :  Alors, alors! Satisfaites du choix de lecture sous le thème de l'amour ?

Mlle Lambert :  Personnellement, moi oui! J'ai adoré!

Brigitte :  J'ai été déçue car du déjà vu pour moi.  Ça ressemble beaucoup à Il était une lettre. Le fond de l'histoire est bon, mais c'est du réchauffé. Peut-être que si je n'aurais pas lu Il était une lettre ...j'aurais plus apprécié.

Geneviève :  J'ai trouvé l'histoire légère et plutôt mignonne, mais ce n'est pas un roman que je me plairais à lire et relire comme je fais annuellement avec Une rose en hiver par exemple.

Mlle Lambert :  Peut-être mon petit côté quétaine... mais j'ai adoré l'histoire d'amour à l'eau de rose ;) disons que ce n'est pas un roman où tu te demandes si ça va bien finir, car tu te doutes fort bien que oui, mais pour moi ce fût une histoire dans laquelle j'ai vraiment aimé me plonger. Un roman doudou qui fait chaud au coeur.

-.-.-.-.-.-.-.-

Comme je vous disais au départ, mon intérêt s'est accru au moment où Flavie rencontre l'auteur - ainsi que sa famille - de la mystérieuse lettre. Particulièrement ce cher Romaric qui semble bien être le modèle de l'homme idéal pour beaucoup de femmes ;)

-.-.-.-.-.-.-.-

MissDupont :  Mais je dois admettre que j'y ai trouvé mon compte avec l'apparition de ce cher Romaric.

Geneviève :  Moi aussi, je trouve que c'est lui qui a fait basculer les choses. Il est particulièrement romantique. Nos hommes paraissent presque fades ensuite.

Brigitte : C'est vrai que Romaric est WOW

Mlle Lambert :  Oh oui! J'ai aussi vraiment aimé Romaric! Si cette deuxième histoire d'amour n'avait pas faite partie du roman, je crois que mon appréciation en aurait été diminué d'au moins la moitié :P

MissDupont :  Romaric amène un peu de suspense au roman, car impossible de ne pas se douter de la fin de l'histoire des deux anciens amoureux... Ça ne peut PAS finir autrement. Alors que Flavie puisse trouver son égal de façon inattendue grâce à cette curiosité pour l'histoire... ça a bonifié le tout pour moi. Ça a apporté un peu de magie et ça m'a permis d'accrocher pour la suite de ma lecture.

Mlle Lambert : Personnellement, je m'étais mise en mode "roman à l'eau de rose" dès les premières pages. Déjà, avec le personnage de Flavie, il ne pouvait pas en retourner autrement. Alors dès ce moment, j'ai cessé d'analyser et de me poser trop de question. Pour profiter complètement du roman. C'est peut-être pour ça aussi que j'ai vraiment beaucoup aimé.

Geneviève :  Mais l'histoire colle bien au portrait de Flavie qui se décrit elle-même comme une romantique finie.

-.-.-.-.-.-.-.-

Lorsque l'on a porté notre choix sur Le temps volé comme lecture commune, nous voulions par le fait même découvrir un nouvel auteur... sortir un peu de nos habitudes dans le fond. Alors il allait de soi qu'il ne fallait pas choisir un roman dont tout le monde connait l'auteur et du coup, savent à quoi s'attendre.

-.-.-.-.-.-.-.-

MissDupont :  Aviez-vous lu Parce que c'est toi de cette auteure par le passé ?

Mlle Lambert :  Non, mais il s'est retrouvé dans ma wishlist dès que j'ai eu terminé ce roman :P

Geneviève :  C'est ma première lecture de cette auteure.

MissDupont: Si je ne me trompe Le temps volé était son premier roman publié... et c'est vraiment ce que j'ai ressenti aussi pour avoir lu Parce que c'est toi il y a plus d'un an (roman sur lequel j'ai fortement accroché d'ailleurs).

Geneviève :  Ah, tu marques un point là. Je m'étais fait la remarque que ça ressemblait à un premier roman. En fait, ça doit ressembler à ça ce que Flavie écrit.

MissDupont : Fort probablement. Peut-être était-ce l'effet recherché aussi. Puisque Flavie - la narratrice - écrit... peut-être voulait-elle donner le ton comme si c'était un peu sa façon à elle de raconter. Un livre dans un livre disons.

Geneviève :  À mon avis, les descriptions manquaient de profondeur. Les paysages semblaient superbes. J'aurais bien aimé qu'elle s'y attarde un peu plus. J'imaginais le soleil, les forêts, les vieilles maisons de pierre, mais rien ne me permettait de valider cela. À vos yeux, ça ressemblait à quoi?

Mlle Lambert :  C'est vrai que le temps n'était pas très clair.

MissDupont :  J'ai trouvé les descriptifs un peu trop brefs aussi et ça me surprenait car c'est l'une des choses qui m'avait marqué dans l'autre roman de cette auteure.

-.-.-.-.-.-.-.-

Pour certains lecteurs, le sentiment d'attachement envers le personnage principal est primordial. S'ils ne connectent pas avec ce dernier, ils auront du mal à rester accroché à leur lecture...
Alors quelles impressions, les personnages de ce roman-ci, nous ont-ils laissé ?

-.-.-.-.-.-.-.-

Geneviève :  Pour en revenir à Flavie, vous en avez pensé quoi?

Brigitte :  Je l'aimais mieux quand elle était avec son Romaric qu'avec les tricoteuses. Elle m'énervait au début!! Elle n'était pas mon personnage préféré.

MissDupont : Bien que je ne m'y suis pas identifiée ...au moment où elle arrive à Port-l'Abbé, elle a commencé à me plaire de plus en plus.

Mlle Lambert :  Moi je me retrouvais beaucoup dans son petit côté rêveuse et curieuse alors je l'ai bien aimé!

Geneviève : Flavie était particulièrement enthousiaste et ne semblait avoir aucun défaut, mais c'est aussi Gwenn qui me semblait plus intéressante.

Brigitte :  Je crois que j'ai mieux aimé Amélie... elle me semblait plus attachante... même Gwenn je l'ai aimé. C'est le genre d'amie qu'on veut avoir!!

Mlle Lambert : Oui j'ai adoré Gwenn

Brigitte :  Qui était votre personnage préféré? J'ai eu un faible pour Erwan.  Pauvre gars... il voulait tellement son Amélie.

Mlle Lambert :  Romaric ❤

MissDupont :  C'est clair que j'ai un penchant pour Romaric. Il était exquis... il vient nous faire rêver du prince charmant.

Geneviève :  Romaric pour moi aussi par contre quand il est question du personnage que j'ai préféré.

Brigitte : Romaric m'a aussi plu mais Erwan est venu plus me chercher

-.-.-.-.-.-.-.-

Bien que certaines - dont moi - n'avons pas accroché au départ, je crois bien que nous y avons tous trouvé notre compte quelque part. Évidemment, je ne vous ai pas partagé l'intégralité de notre échange (1h15 de bla bla entre filles, ce serait trop long à lire) par soucis de ne pas trop vous en dévoiler. 

Cela dit, si vous avez envie d'une lecture légère qui donne envie de croire à l'amour qui persiste malgré le temps qui passe, pourquoi ne pas vous laisser tenter par Le temps volé de Chloé Duval ?| ;)

Édition lu par MissDupont :

Auteure: Chloé Duval
Éditions: Milady
Parution: Février 2015
Pages: 207

Édition lu par Mlle Lambert :

Auteure: Chloé Duval
Éditions: Milady
Parution: Octobre 2015
Pages: 343

Karouac, Bretagne
31 août 1971

C'était son dernier soir à Karouac.
Erwan alla retrouver Amélie sur la plage, là où les rochers dormaient une petite crique isolée du reste du monde. Là où ils s'étaient retrouvés chaque soir pendant presque sept semaines.
Là où ils avaient dansé au clair de lune. Où ils avaient passé des heures entières à discuter, de tout et de rien, de leurs projets, de leurs envies. Là où ils s'étaient embrassés pour la première fois...
Elle l'attendait, le regard perdu dans les vagues. Le ciel était dégagé, la lune, pleine, éclairait la plage de sa lumière blanche.
Il s'approcha d'elle et sans un mot, il la prit dans ses bras et la serra très fort, si fort qu'on aurait dit qu'il voulait lui faire traverser la barrière de sa peau et la garder précieusement dans son coeur, à tout jamais.
Enfin, au bout de ce qui semblait être une éternité, il s'écarta d'Amélie et plongea son regard dans le sien.
- Amélie, je...
- Chhhh..., l'interrompit-elle en posant un doigt sur ses lèvres. Ne dis rien. Je ne veux de toi aucune promesse. Je t'aime, Erwan. Je t'aime trop pour t'enchaîner avec des serments que tu ne pourras peut-être pas tenir.
- Je t'aime Amélie. Plus que tout...
En entendant ces mots, son regard s'emplit de tristesse.
- Alors écris-moim quand tu peux, si tu le veux. Reviens-moi, si et quand tu le pourras. Ne m'oublie pas.
- Jamais. Jamais je ne t'oublierai, Amélie. Ma Lili.

Extrait p.65

Crédit photo : Bookivores

Crédit photo : Bookivores

Publié dans Romance, LittQc

Commenter cet article

Angelilie 19/02/2017 15:19

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement

MissDupont 19/02/2017 23:41

Merci beaucoup pour ces bons mots ...ça fait plaisir à lire :)

Brigitte Demers 14/02/2017 19:08

Excellente chronique!!!