Calendar Girl : Janvier

Publié le par Mlle Lambert

Mia vit avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s'est mis à voire et à jouer. Il emprunte un million de dollars qu'il perd et ne peut rembourser le prêteur sur gages l'envoie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père. Quelle solution va-t-elle trouver?

12 MOIS - 12 HOMMES - 12 VILLES

Mia réussira-t-elle son incroyable pari?

L'avis de Mlle Lambert :

Non mais! Quel beau concept! 12 MOIS – 12 HOMMES – 12 VILLES … divisé en 12 livres! Je suis toute excitée à l’idée de suivre les aventures de Mia tous les mois, et ce, pendant un an! Alors que la romance de ce genre regorge de déjà vu, Audrey Carlan a trouvé, quant à moi, une façon tout à fait charmante de sortir des sentiers battus et de se démarquer pour accrocher le lecteur en lui donnant la dose idéal chaque mois!

Outre ce concept ultra original qui a su me conquérir à 110%, l’histoire à elle seule mérite d’être lue par tous les fans de new romance! Léger & sensuel, ce roman se dévore d’une traite! Audrey Carlan a une plume fluide et très accrocheuse. Ses personnages sont si attachants et Mia a une personnalité du tonnerre! Ça fait totalement changement de l’habituelle femme soumise et un peu niaiseuse qu’on a l’habitude de voir dans ce genre de roman. Je vais très certainement m’ennuyer de cette jeune femme authentique et audacieuse entre chacun des tomes.

Et Wes! Wow! Je suis complètement vendue! Si ce n’était que de moi, ma mission se serait arrêtée au premier mois, et surtout, au premier gars! Il est si charmant et ô combien séduisant! ;)

Bref, j’ai carrément lu ce roman comme on déguste son plat préféré. On ne veut pas tout engloutir trop vite, pour pouvoir savourer le plus longtemps possible, mais on ne peut s’empêcher de croquer à pleine bouchées et d’être triste une fois qu’on a terminé. L’auteure met la barre haute avec ce premier de douze romans et j’ai très hâte de voir comment elle va nous présenter le deuxième client de Mia!

xx

Auteure: Audrey Carlan
Éditions: Hugo Roman
Parution: Janvier 2017
Pages: 154

Les gravillons du parking crépitent sous les roues de Suzi. Je m'arrête devant la rambarde surplombant le vide et j'aperçois les marches qui mènent à la petite plage isolée. Il n'y a qu'une seule voiture garée sur le parking - sans doute parce que nous sommes lundi et qu'à huit heures du matin, les gens sont à leur boulot. Je trouve un peu étrange de rencontrer mon client ici, mais au fond, cela me plaît. La vue est magnifique. Les vagues bleues se cassent sur le rivage en formant des nuages blancs qui s'éparpillent en s'écrasant sur le sable. Depuis que j'ai emménagé à Los Angeles il y a six mois, je ne suis allée à la plage qu'une seule fois. Je suis venue ici pour percer dans le milieu du cinéma, pas pour la baignade. D'ailleurs j'aurais pu aller n'importe où - je voulais surtout quitter Las Vegas aussi vite que possible. Dans ma tête, l'océan était à l'opposé de la sécheresse du désert de Vegas, et c'est ce contraste qui m'a plu.

J'aperçois un surfeur au loin, seul dans les vagues, et je le regarde glisser sur les rouleaux comme un pro. Je ne vois personne d'autre sur la plage, et en dehors de Suzi et de la Jeep, le parking est vide. Peut-être qu'il n'est pas encore arrivé?

Le surfeur prend une vague qui l'amène jusqu'à la plage et il descend tranquillement de sa planche. Il doit venir souvent ici ou être prof? Pourtant, je ne vois pas de cabanon indiquant qu'il y aurait une école dans le coin. L'homme secoue la tête pour

s'ébrouer et il détache la leash qui relie la planche à sa cheville. Je suis trop loin pour distinguer ses traits, même lorsqu'il regarde dans ma direction. Je relève la visière de mon casque pour mieux le voir au moment où il défait sa combinaison, révélant une masse mouillée, épaisse et bronzée, de muscle exquis. Il dégage le haut de son corps de la combi et la laisse pendre à sa taille, puis il prend sa planche et remonte à la plage en trottinant. Fascinée, je le regarde approcher en reluquant ses pectoraux angulaires et ses abdos sculptés, je salive en remarquant les grains de sable collés sur sa peau à l’endroit où le V de son bassin disparaît dans sa combinaison. Je me demande quel goût aurait sa peau si je la léchais…

Je suis soudain victime d’une grosse bouffée de chaleur quand il gravit les marches. Mon cœur martèle dans mes oreilles et j’ai l’impression que c’est l’océan qui rugit dans mon casque – comme quand vous êtes en voiture et que quelqu’un ouvre une fenêtre.

Lentement, j’enlève mon casque et secoue la tête pour libérer mes cheveux. Je retiens mon souffle lorsque le surfeur s’arrête en haut des marches et me fixe avec des yeux intenses et avides. Ses cheveux trempés gouttent sur ses épaules avant de ruisseler sur un torse digne d’une statue grecque. Il me reluque de bas en haut, s’arrêtant sur ma poitrine avant de croiser mon regard.

* Quelle belle surprise! dit-il en souriant.

* Quelle surprise, en effet! je réponds en me léchant les lèvres.

Extrait p.27

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans New Romance

Commenter cet article