Kaïsha : L’enfant des trois mondes

Publié le par Mlle Lambert

Kaïsha n’a que 13 ans lorsqu’elle apprend qu’elle est une enfant de deux mondes. Née d’un amour interdit, elle est condamnée à être rejetée et méprisée par tous. Résolue à découvrir la vérité sur ses origines, elle s’embarque dans un voyage qui changera son destin, mais aussi celui du monde.

L'avis de Mlle Lambert :

Je peux vous dire que l’année 2017 commence en force pour moi côté lecture. Cette œuvre d’Élisabeth Camirand est, quant à moi, complètement sublime! Dès les premières pages, j’ai su que ce livre me marquerait profondément. L’auteure à un tel talent de raconteuse! Je me sentais comme une petite fille, les deux yeux grands ouverts, les bras entourant ses petites jambes repliées, complètement captivée par l’histoire qu’on lui raconte!

Peu importe les soirées auxquelles je participais ou ce à quoi j’occupais une partie de mes journées, je n’avais qu’une chose en tête : en terminer le plus rapidement possible pour ensuite me replonger dans l’univers de Kaïsha! Lorsque la soirée tirait à sa fin et que tous, les yeux remplis de sommeil, se dirigeaient à la hâte vers leur lit pour retrouver le pays des rêves, je me préparais un énième café, sortait ma petite lumière de lecture et me précipitais sur le divan, le roman à la main et le sourire aux lèvres, pour encore quelques heures de pur plaisir.

Kaïsha n’est pas nécessairement le genre de roman qui regorge d’action et de revirements inattendus, mais on n’en ressent aucun manque. Les revirements et les grands moments d’actions sont placés là où il le faut et sont racontés d’une telle façon qu’on n’en ressent aucune longueur. L’histoire est si bien écrite et le roman est un tel joyau que j’ai été comblée simplement par le fait de me retrouver aux côtés de Kaïsha dans ses aventures!

Bref, la plume de l’auteure est tout simplement exceptionnelle et j’attends avec impatience le moment où je pourrai poursuivre ma lecture de cette série!

** Prenez le temps de lire la citation ci-dessous pour constater par vous-même la plume unique d’Élisabeth! **

xx

Auteure : Elisabeth Camirand
Éditions : AdA
Parution : Mai 2015
Pages : 457

Une brise légère soufflait sur la plaine, tandis que le soleil se dessinait timidement entre les nuages épurés. L’air avait encore l’odeur de la pluie et les collines, sous les rayons dorés du soleil, scintillaient comme des joyaux, chaque goutte d’eau miroitant sous la lumière crue de juillet. Sous un arbre au tronc épais et au feuillage fourni, une petite fille était assise, les bras entourant ses genoux repliés. Elle laissait son regard dériver sur l’horizon lointain, ses grands yeux s’abreuvant à chaque petit détail qui rendait le paysage plus beau. Cette petite fille était très différente des autres de son village. Elle avait de long cheveux noir de jais, épais et lisses, qui lui tombaient jusqu’au bas du dos. Sa peau était pâle et diaphane, son corps, menu et son visage, quoiqu’il possédât encore les rondeurs de l’enfance, formait un ovale presque parfait. Jusqu’ici, elle ne différait pas tant de tout le monde. En effet, il y avait bien deux ou trois autres enfant, au village, à avoir des cheveux brun si foncé qu’ils paraissaient noirs. Et bien des personnes avaient la peau pâle, qui prenait plus de couleur avec l’âge et le travail aux champs. Si une chose, toutefois, faisait de cette petite fille un être unique, c’était ses yeux. Ils étaient d’un bleu perçant et profond, comme le ciel. Lorsqu’elle tournait son visage vers le soleil, ils devenaient deux billes lumineuses et claires.

Dans les Plaines, les yeux bleus étaient rares, très rares. Le plus souvent, les gens avaient les yeux bruns et parfois verts, mais jamais la fillette n’avait rencontré quelqu’un qui avait les mêmes iris qu’elle. Aussi loin qu’elle pouvait se souvenir, les gens du village l’avaient toujours appelée « la fillette aux yeux d’eau ». Avec les années, le nom s’était raccourci et on la connaissait maintenant sous le nom de Yeux-d’Eau.

Extrait p.21

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans LittQc, Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article