Eux

Publié le par MissDupont

 

Eux, c’est l’histoire d’un adolescent victime d’intimidation. Un jeune battu, extorqué, ridiculisé à outrance par des camarades de classe. Un jeune dont la détresse est ignorée par les témoins silencieux que sont les autres élèves, le personnel de l’école, les parents, les rares amis. Sa douleur est si aiguë, et son agonie si longue qu’elles l’inciteront à se venger de ses tortionnaires, à devenir la source d’une violence a priori inconcevable.

Par de courts chapitres, inquiétants et poétiques, Eux raconte la genèse d’un drame, genèse qui constitue à elle seule un autre drame, tout aussi terrible mais plus insidieux. Patrick Isabelle brouille la ligne séparant les victimes des bourreaux, et incite à réfléchir au potentiel de cruauté, mais également d’empathie, qui sommeille en chacun de nous. Et si eux, c’était nous ? Un roman-choc, aussi troublant qu’essentiel.

L'avis de MissDupont:  

J'avais énormément entendu parler de Patrick Isabelle. De Eux, de Camille, deux romans de cet auteur qui ont fait sensation. Je ne me doutais nullement que cette lecture allait me plaire, mais je ne m'attendais pas à l'être à ce point. 

 

Ce roman m'a plu en raison de sa justesse, de cette réalité sournoise, de ce lot de non-dits  que l'auteur nous balance en plein visage.  

Eux, c'est ce ptit baveux du secondaire. Eux, c'est le gros tough qui s'en prend aux plus faibles. Eux, c'est tous les autres - vous et moi - qui furent spectateurs silencieux de ces actes irrévérencieux. 

 

Ce récit - qui pourrait facilement être un témoignage véritable - m'a fait réfléchir. M'a fait regretter mon secondaire.  

Ai-je été un témoin aveugle ? 

Aurais-je pu changer le fardeau d'un jeune ? 

 

On fait de plus en plus de sensibilisation sur l'intimidation, mais je crois que rien ne peut fesser plus fort et amener plus facilement à la conscientisation, que cet œuvre de Patrick Isabelle. Parce que le narrateur (victime) n'est jamais nommé et eux (agresseurs) non plus, les personnages deviennent alors plus réels. Ils prennent des visages connus à nos mémoires et perdent alors leur côté fictif. 

 

Eux, c'est des chapitres courts, mais solides. Chacun entrecoupé par de brefs passages de 4 à 5 lignes qui nous fait comprendre assez vite que la fin ne sera pas rose bonbon. Mais justement, le sort de ces victimes ne l'est pas non plus et les amènent parfois à une fin tout aussi brutale. 

 

Un roman à lire et relire autant chez les adolescents et les adultes. 

Lisez-le et passez-le ensuite aux jeunes qui vous entourent, afin d'amorcer une discussion avec eux. 

Qui sait ? Peut-être que ce geste les amènera à changer certains agissements dont ils sont témoins.

Auteur: Patrick Isabelle
Éditions: Leméac
Parution: Février 2014
Pages: 111

Eux. Ils pouvaient battre un des leurs à mort et ne ressentir aucun regret. Ils marchaient dans la cour d'école comme si la vie leur appartenait, pendant que moi, misérable, je pourrissais.
Eux. Ils m'avaient écœuré, intimidé, ostracisé, battu. Ils l'avaient fait fièrement, dans la complicité, dans le respect général, pendant que les autres, eux, n'avaient pas osé s'interposer. Personne, jamais, n'était venu à ma défense.

Extrait p.90

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans LittQc, Contemporain, Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

argali 12/11/2016 13:33

Une vraie claque, ce roman. J'ai adoré et je l'ai proposé à mes élèves qui adorent aux aussi. Chaque année, il faut un tabac.
Je vous conseille Camille aussi.

MissDupont 14/11/2016 02:03

Merci ...je me suis procurée tous les romans de Patrick Isabelle ;) Alors "Camille" ne tardera pas :)