Peur bleue : Le parc de la terreur

Publié le par MissDupont & Mlle Lambert

La lumière vous fuirez.

La nuit vous offrira une mort paisible.

Les Morts tourmenteront les Vivants,

Si vous dévoilez nos secrets, vous le regretterez pour l’Éternité.

C’est le message tamponné sur l’avant-bras des visiteurs du Parc de la Terreur. Avant qu’ils entrent parce qu’on ne sait pas trop dans quel état ils vont en ressortir…

Arnaud, mon meilleur ami, me harcèle depuis des siècles pour qu’on y aille. « Allez, Guillaume, ça va être flippant, promis! » Justement, moi, la terreur, ça ne m’attire pas trop. Mais là, je suis cuit! Et même carbonisé : on a une nouvelle à l’école, Stécie, et ses parents travaillent au parc d’attractions. Devinez quoi? Elle a distribué des entrées gratuites!!!! Je ne peux plus y échapper.

D’autant plus que, c’est derniers temps, Stécie devient étrange (plus que d’habitude, disons). J’avoue que je serais perturbé, moi aussi, si je vivais dans cette baraque sinistre, située en plein cœur du parc. Juste à côté de la Maison hurlante. Grattements, coups et cris font maintenant partie de son quotidien. Pas étonnant qu’elle ne dorme plus! Elle est convaincue que sa maison est hantée.

Il n’en fallait pas plus pour qu’Arnaud s’emballe et nous embarque dans une enquête. Impossible pour moi de dire non sans avoir l’air d’une poule mouillée... 

L'avis de MissDupont:

En commençant ma lecture, je me suis dit "bah, ce sera pas très effrayant… une lecture pour ado qui tente de rivaliser avec les Frissons." Eh bien, disons que si on le lit dans une ambiance un peu moins rassurante (le soir, dans la noirceur, avec des chandelles comme seul éclairage), le livre parvient à faire son effet à certains moments.

 

Il n'y a pas à dire… plusieurs événements - et éléments - viennent piquer notre curiosité et par effet domino, nous devenons totalement captivés.

Plus l'histoire avançait et plus ça devenait mystérieux. Amènes-en des fantômes, des disparitions et des cris inexpliqués.

 

Bien que Peur Bleue soit un roman jeunesse, je me suis laissée prendre au jeu et j'ai pris plaisir à partir à l'aventure en compagnie de ses jeunes gens insousciants courageux 😉

 

Ce cher Guillaume en ressort transformé et nous amène vers une finale ouverte à une possible suite. Ooooooouh

----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'avis de Mlle Lambert:

On a tous déjà – pour la plupart d’entre-nous – voulu se donner la frousse en visitant des maisons hantées, en se racontant des histoires sordides ou en jouant au Ouija… Mais qu’auriez-vous fait si vous aviez découvert que tout cela était bien réel? Et bien, c’est l’essence même du roman Peur bleue: Le parc de la terreur!
Des maisons hantées, des superstitions, des séances de Ouija, un parc de la terreur et bien d’autres éléments sordides sont réunis dans ce livre afin de vous faire vivre une histoire digne de vos pires craintes!

Du premier coup d’œil, l’œuvre de Sylvain Duchêne est un roman jeunesse, écrit simplement, qui se lit rapidement et dont l’histoire est racontée par Guillaume, bientôt 14 ans.

Ma première réflexion : « L’histoire risque d’être intéressante, mais je ne crois pas que ce sera le roman idéal pour me donner des frissons. » ET POURTANT!

Au fil de ma lecture, l’histoire me captivait et m’intriguait de plus en plus et l’auteur m’embarquait totalement dans les aventures de Guillaume, Arnaud, Stécie et Johanna. C’est, selon moi, un roman idéal à lire pour Halloween! Eh oui, je vous confirme que j’ai eu quelques petits frissons et que j’ai vraiment été stressée tout au long de ma lecture! 😉 

xx

 

Auteur: Sylvain Duchêne
Éditions: De Mortagne
Parution: Septembre 2016
Pages: 361

Mais qu’est-ce que je fais ici? Je suis pourtant quelqu’un de rationnel. Les fantômes, ça n’existe pas, j’en suis sûr! Enfin, presque… J’ai toujours évité ces soirée où on se

raconte des histoires pour se faire peur. Je vis… nous vivons tous dans un monde parfaitement logique, régi par des lois mathématiques, où le paranormal n’a pas sa place, même dans le moindre recoin de maison hantée, dans la moindre petite cuillère qui se tord toute seul, ni dans le moindre guéridon qui frappe au sol. Et me voilà justement, en compagnie de trois camarades, en train d’invoquer un esprit!! Le pire, c’est que… j’ai l’impression… que ça marche! Ça me fiche une trouille d’enfer.

Dire qu’il y a seulement quelques mois, je menais une vie d’ado tout à fait normal – ben, aussi normal que peut l’être un ado. Mais, un jour, notre prof de math nous a promis une surprise… J’ignorais alors à quel point elle allait être d’envergure, cette surprise…

Extrait p.11

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Lu par MissDupont le 12 Octobre 2016
Lu par Mlle Lambert le 14 Octobre 2016

Publié dans Horreur, Jeunesse, LittQc

Commenter cet article