Le règne du scorpion : Les prisonniers de la paix

Publié le par Mlle Lambert

LE MONDE N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI PACIFIQUE disent les Paroles. D’accord, il faut parfois qu’une princesse passe une mauvaise journée en échange, mais le jeu en vaut la chandelle, non?

Greta est une duchesse, une princesse héritière… et un otage de la paix. Voici la règle du jeu : si vous voulez diriger, il vous faut donner l’un de vos enfants en otage. Partez à la guerre et votre otage mourra.

Greta sera libre si elle parvient à survivre jusqu’à son dix-huitième anniversaire. En attendant, elle vit dans un Préceptorat parmi les filles et les fils des dirigeants du monde. Comme eux, elle apprend à obéir aux machines qui contrôlent leur vie. Comme eux, elle est préparée à mourir avec dignité, s’il le faut. Mais l’arrivée d’un nouvel otage bouleverse tout. Élian est un garçon qui refuse de se conformer aux règles, un garçon qui se moque de tout ce que Greta a appris jusqu’ici. Il lui ouvre les yeux sur la brutalité du régime sous lequel ils vivent – et sur les pouvoirs qu’elle possède.

Alors que Greta et Élian voient leurs pays se rapprocher de la guerre, Greta devient la cible d’un nouveau jeu. Un jeu qui finira par les tuer tous les deux, à moins qu’elle parvienne à trouver un moyen de contourner les règles.

L'avis de Mlle Lambert:

J’ai bien aimé le premier tome de la nouvelle série Le règne du scorpion. Personnellement, j’ai un peu moins accroché sur la première partie du livre étant donné qu’on doit s’adapter à plusieurs éléments inconnus. En fait, l’histoire se déroule dans un monde futuriste où la terre est contrôlée par les I.A. (intelligence artificielle), où les enfants des dirigeants sont envoyés dans des Préceptorats en tant qu’otages et où ils sont surveillés par des robots. Bref, le début du livre se lit plus lentement, mais une fois qu’on se familiarise avec l’univers du roman, on embarque dans l’histoire et les pages défilent.

Le règne du scorpion est un roman à la fois original et choquant. Tout ce qu’on fait vivre aux jeunes otages depuis qu’ils sont si jeunes est inhumain. Ils sont tellement surveillés et contrôlés qu’ils sont obligés de parler à mots couverts. Aussi, les personnages sont totalement attachants! Le grand seigneur Talis, l’Abbé, la jeune femme pleine d’espoirs Greta et sa bande d’amis.

Bref, bien que la première moitié du roman fût plus lente et avec moins d’action que ce dont je m’attendais, la deuxième partie nous fait oublier ce début plutôt lent et ne nous donne qu’une envie; connaitre la suite! Il est donc certain que je lirai le deuxième tome lorsqu’il sortira, car je me suis attachée aux personnages et que je suis beaucoup trop curieuse pour laisser cette histoire sans suite! ;)

Ps : Je sens que, maintenant que les éléments de l’histoire sont placés, les événements du deuxième tome débouleront beaucoup plus vite!

xx

Auteur: Erin Bow
Éditions: Les Malins
Parution: Août 2016
Pages: 383

 

Je n’étais pas une esclave, et contrairement à ce que pensait l’Abbé, je ne m’étais jamais considérée comme telle.

Mais j’étais née avec une couronne sur la tête et un destin tout tracé, à la fois par le sang qui coulait dans mes veines et les vicissitudes de l’histoire. Héritière d’un rôle que je n’avais pas choisi, et que je ne pouvais refuser.

Née pour grandir otage.

Extrait p.39

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Commenter cet article