La liste

Publié le par Martin

En 2009, rien n’allait.

Je me levais le matin et je n’avais qu’un désir : celui de me rendormir pour oublier ma vie. Cet ouvrage regroupe tous les outils qui m’ont aidé à accéder à une vie fabuleuse, à vivre mes rêves et à me sentir épanoui.

J'ai écrit le livre que j'aurais aimé lire il y a six ans.

L'avis de Martin:

Quand je commence la lecture d’un livre, j’essaie de ne pas me créer d’attentes, en particulier lorsqu’il s’agit d’un livre de développement personnel. Lorsque j’ai une idée trop précise de l’aventure qui m’attend, j’ai tendance à être moins réceptif à ses enseignements. Mais quand l’auteur est un personnage public dont le métier est de trouver tous les jours de nouvelles façons de faire rire les gens et qui écrit un livre sur le bonheur sans vraiment chercher à nous faire rire, cela a allumé en moi un genre de curiosité effervescente… Vous savez ce genre de sentiment naïf qui vous impose des pensées saugrenues venues d’on ne sait où comme : oh mon Dieu ! Et s’il dévoilait la combinaison gagnante de la loterie !

En parcourant les pages de ce livre, qui se veut en fait un inventaire des ressources qui ont permis à l’auteur de se refaire une vie heureuse après une dépression, je suis saisi d’une première impression : c’est trop simple ! Il nous décrit le plus franchement du monde comment quelques rencontres, quelques événements et quelques lectures l’ont transformé en homme heureux. Je revois dans ma tête la scène de The Karaté Kid où Daniel san réussit à enfoncer un clou d’un seul élan après avoir pris quelques respirations au préalable. C’est trop facile !

Mais en poursuivant la lecture, je réalise pourtant que mon degré de curiosité demeure le même. Je veux savoir la suite, car l’authenticité de son récit bouleverse quelque chose en moi. Jérémy veut partager son bonheur : il laisse des morceaux de sa vie derrière lui pour nous montrer le chemin. Je connais déjà tous ces principes pour les avoir éprouvés, moi aussi, mais il a le don de résumer les choses, de faire le tri dans tout ce qui est inutile avec des mots que je comprends. Sans trop savoir comment, cela me libère d’un poids.

Je termine cette lecture en me remettant dans cet état d’esprit qui me permet de tout accomplir. Puis, je revois la scène de The Karate Kid et j’entends monsieur Miyagi dire à Daniel san avant qu’il frappe le clou : « Tu peux le faire. » En nous partageant son histoire, Jérémy nous dit à sa façon : « Toi aussi, tu as le droit au bonheur. Toi aussi, tu peux le faire ! » Il suffit seulement d’y croire et de se donner le temps de réapprendre à être heureux.

La Liste est un bon point de départ pour quiconque désire améliorer sa vie. Sa simple découverte est un cadeau en soi. Celui qui a déjà amorcé un parcours dans le développement personnel et qui a déjà fait quelques lectures y trouvera un merveilleux prétexte pour mettre de l’ordre dans ses priorités. La grande qualité de cet ouvrage est de nous ramener à l’essentiel, tout en douceur, un Post-it à la fois.

Auteur: Jérémy Demay
Éditions: Un monde différent
Parution: Novembre 2015
Pages: 190

Responsable ou irresponsable? Voilà la question.

"Sois responsable."
C’est la phrase que ma mère m’a dite le plus souvent dans ma vie. Je n’avais jamais vraiment pris conscience de l’ampleur de cette phrase. Ça veut dire quoi, être responsable ? Pour ma part, ça voulait sûrement dire de ne pas conduire saoul ou de ne pas prendre de drogue. La question que je pose est : jusqu’où sommes-nous responsables ?

J’ai passé une bonne partie de ma vie à attribuer le blâme aux autres ou à l’extérieur de ce qui m’arrivait. Je répétais souvent des phrases comme : "C’est à cause de lui si je n’y arrive pas" ou "C’est à cause du temps qu’il fait." Quoi qu’il advienne, ce n’était jamais de ma faute. Aujourd’hui, j’ai compris. Je suis totalement responsable de ma vie et de tout ce qui m’arrive.

Extrait p.53

Crédit Photo : Martin

Crédit Photo : Martin

Publié dans Croissance, LittQc

Commenter cet article