Fille des cauchemars

Publié le par Mlle Lambert

Il s'appelle Thésée Cassio Lowood.

Exterminer les fantômes, c'est sa mission.
Il traque, chasse, tue, sans remords.

Elle s'appelle Anna Korlov, « Anna à la robe de sang ».
Elle extermine sans pitié ceux qui osent l'approcher.

Pour lui, Anna est une déesse de la mort;
pour elle, Thésée n'est qu'une proie comme les autres.

Pourtant, elle a décidé d'épargner sa vie... 

L'avis de Mlle Lambert:

Pour continuer dans mon trip d’Halloween, j’ai décidé de lire un livre que plusieurs m’avaient fortement recommandé: Fille des cauchemars.

Quand on est chasseur de fantômes depuis l’âge de 14 ans (aux suites de l’assassinat de son père par l’un d’eux), qu’on en tue plusieurs par année et qu’on a une mère sorcière, on peut penser avoir tout vu. Eh bien, non! Anna Korlov, « Anna à la robe de sang », en fait voir de toutes les couleurs au jeune Thésée Cassio Lowood. Bien qu’il se doutait de la puissance de celle-ci, il ne pouvait aucunement imaginer ce qui l’attendait dans cette maison abandonnée de Thunder Bay en Ontario.

De vous à moi, j’ai souvent été désenchantée par les livres d’horreur. J’avais trop d’attente et, au final, ils ne me donnaient pas la frousse…
Eh bien cette fois, je n’ai pas été déçue! Pour un roman dit "13 ans et plus", je n’ose pas imaginer le genre de nuits qu’on pu passer certains jeunes après avoir lu cette histoire! Des fantômes, des démons, des incantations, du vaudou, des meurtres sordides… ce roman est idéal à lire à la lueur d’une chandelle question de donner un peu plus de crédit à notre lecture et de vivre à 100% les frissons qui nous parcourent.

Anna, à elle seule, mérite qu’on lise ce roman! C’est assurément l’un de mes personnages coup de cœur des dernières années!

Bref, mon copain doit m’avoir trouvé froussarde, car, lors de certains moments de ma lecture, j’étais complètement scotchée à lui. 😆😭 J’avais beau me dire que tout ça n’existait pas, une part de moi se disait que les esprits et tout ça pourraient bien exister… Alors plus j’embarquais dans l’histoire, plus je me laissais avoir par mon imagination et la peur s’emparait brusquement de moi!

 

xx

Auteure: Kendare Blake
Éditions: Le Livre de Poche
Parution: Avril 2016
Pages: 408

C'est quand même marrant, les fantômes. Même si de votre vivant vous étiez tout ce qu'il y a de plus normal, il suffit que vous mouriez dans des circonstances violentes pour devenir un putain de cinglé monomaniaque. Vous passerez l'éternité à faire une fixette sur ces deux secondes où tout a basculé, et qui vous ont enfermé à jamais dans un cercle vicieux de colère et de vengeance. Une seule chose vous obsède: le couteau qui vous a égorgé, la main qui vous a étranglé; et vous n'avez qu'une envie, c'est de montrer ce que ça fait à ceux qui osent être encore en vie. L'avantage dans tout ça, c'est qu'un fantôme est prévisible. Encore faut-il connaître son histoire.

Extrait p.34

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans Horreur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article