Tout mon temps pour toi

Publié le par MissDupont

Tout mon temps pour toi

« Le temps s'enfuit, mais le désir reste. Le sable s'écoule toujours trop rapidement dans le conduit du sablier que j'ai déposé juste à côté de mon écran d'ordinateur, au moment où cette folie a commencé. »

Grégoire Porter, PDG d'une importante firme comptable de Montréal, est un homme d'affaires aguerri, un multimillionnaire pour qui le temps est devenu une véritable obsession. Il aimerait pouvoir l'arrêter. En quête d'un bien-être absolu, il mène une double vie, se croyant un peu plus près du bonheur chaque jour. Malheureusement, celui-ci se cache rarement là où on le croit. Greg devra regarder avec les yeux du coeur s'il veut réussir à le trouver. Mais le temps passe...

L'avis de MissDupont:

Comme le titre le laisse prévoir, dans ce roman le temps joue un rôle important. Il est partout, on le met à toutes les sauces et est utilisé en référence à plusieurs événements.
Mais il est présent aussi d'une façon que - je crois - l'auteur n'aurait peut-être pas voulu… le récit prend du temps avant de devenir intéressant.

On m'a récemment demandé s'il m'arrivait de ne pas aimer un livre.
La réponse est oui, bien entendu.
Pour me plaire un livre doit, à la base, me surprendre, provoquer des réactions et me captiver. Trois ingrédients essentiels pour moi. Malheureusement, je n'ai retrouvé aucun de ces trois points ici.

L'auteur a tenté de créer des éléments de mystère qui ne m'ont aucunement bluffé, les émotions n'étaient pas au rendez-vous - comme si j'étais une spectatrice totalement désintéressée et le peu d'action que le récit nous amène, commence au deux tiers du livre.

Loin de moi la prétention de dire que le roman est mauvais. Au contraire, je sais qu'il saura plaire à bon nombre de gens… seulement je n'en fais pas parti.

Auteur: Maxime Landry
Éditions: Libre Expression
Parution: Avril 2016
Pages: 280

Moi, Grégoire Porter, je crois au destin. Malgré les épreuves qui peuvent causer des bleus au cœur. Même si on peut faire des choix de vie qui sont susceptibles de transformer le cours de celle-ci, notre chemin est tracé. Chaque étoile qui flotte au-dessus de nous est reliée à un petit fil qui maintient le cap sur notre trajectoire. Le gardien du fort, le marchand de sable, celui qui décide de tout, c'est le temps.

Extrait p.261

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans LittQc, Général

Commenter cet article