Ma fille

Publié le par MissDupont

Ma fille

Que savons-nous vraiment de nos enfants ?

Jenny est médecin, mariée à un neurochirurgien célèbre. Ensemble, ils ont élevé trois superbes enfants. Un soir, la plus jeune, Naomi, 15 ans, ne rentre pas à la maison. Les recherches lancées à travers tout le pays restent vaines. L’adolescente a disparu. La famille est brisée.

Plus d’un an a passé et les pires scénarios envisagés – enlèvement, assassinat – semblent de moins en moins plausibles. L’enquête s’essouffle... Cependant, Jenny, désespérée et obsessionnelle, n’a pas renoncé. Elle continue à chercher. Elle sent qu’elle ne retrouvera pas sa fille si elle ne sait pas tout de sa vie. Mais faut-il vraiment vouloir tout savoir de ceux qui nous sont le plus proche ? Car les vérités qu’elle va découvrir sont loin d’être celles auxquelles elle s’attendait.

L'avis de MissDupont:

Ce roman, quand on est maman d'une pré ado, ça fesse un peu plus je crois. Tout au long de ma lecture, je me sentais sur le qui-vive à me dire "Ça pourrait m'arriver!" ou encore "Est-ce que ma fille pourrait être comme Naomi?".

Cette lecture fut lente… pas dans le sens long et ennuyeux, mais plutôt dans celui où je le lis tranquillement. Je me suis laissée imprégner. C'est véritablement une histoire qui pourrait être un fait vécu et dans un sens c'est tout comme puisque des disparitions de jeunes filles arrivent réellement dans notre société.
Une chose est sûre, elle m'a beaucoup fait réfléchir.

Le récit se fait en deux temps. Le passé - à l'époque de la disparition de Naomi - et le présent qui se trouve être un an après le triste événement.
Les deux espaces temps s'emmêlent dans une parfaite juxtaposition. On part, on revient, tout en douceur et aucunement déstabilisé.

La narration au "je" est personnifiée par Jenny, la mère de la jeune fille. Maman de trois enfants, docteur de métier… on sent qu'elle est une mère complètement dépassée par le temps qui manque et les enfants qui réclament leur indépendance.
On sent l'inquiétude, la déchirure, le désespoir qui la happe.

J'ai vraiment adoré Ma Fille!
C'est étrange le feeling que me fait cette lecture… c'est un peu comme si je lisais un avenir probable et que la vie me faisait ce cadeau afin que je le modifie... pour que le pire ne se produise pas.

Bref, un thriller percutant que je vous recommande fortement.

Auteure: Jane Shemilt
Éditions: Cherche-Midi
Parution: Mai 2016
Pages: 464

L'automne s'achemine vers l'hiver. Le matin, je sens la froideur du silence contre mon visage.
J'écoute, sans savoir quoi. Depuis le temps, j'aurais dû me faire à l'absence des bruits que je tenais pour acquis: le tapotement assourdi des pieds nus, le chuintement de la bouilloire, le murmure de la radio, le tintement d'une tasse de café contre le bord de la baignoire. Les bruits que fait une personne seule sont doux, prudents, isolés. Ils refluent dans le silence. J'ouvre la fenêtre et la respiration de la mer pénètre dans la pièce, comme un être vivant.

Extrait p.31

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans Suspense, Thriller

Commenter cet article