Anna héritière de lumière : Fais un voeu

Publié le par Karl

Anna héritière de lumière : Fais un voeu

"Je m’appelle Anna. Je viens tout juste de souffler ma dix-huitième bougie. Je menais une vie tout à fait banale avec mes amis et vivais même ma première grande histoire d’amour. Tout ça c’était avant que ma famille ne me révèle mon passé. Un passé lourd de secrets liés à la mort de ma mère alors que je n’étais qu’une enfant. Aujourd’hui, je dois apprendre à me battre car je suis en danger, je ne suis plus tout à fait comme les autres, je suis un Être de Lumière."

L'avis de Karl:

Anna, héritière de lumière est un petit bijou directement venu de nos amis Français.
Je n’étais pas très chaud à l’idée, car je trouvais que le livre avait un aspect plus féminin, mais j’ai pris une chance et je ne regrette rien!

Sandra Léo a réussi à adapter sont style d’écriture pour qu’il soit apprécié de tous. En tant qu’adolescent, j’ai su me reconnaitre dans certains de ses personnages, ce qui donne un plus à la lecture.

Dès les premières pages, je me suis attaché à Anna. Ses malheurs devenaient les miens et ses bonheurs aussi.

J’ai été agréablement surpris par ce roman qui est parsemé de surprises, d’imprévues et de rebondissements. Chaque page nous donne le goût et le désir de découvrir ce qui se cache à son verso.

Bref ce roman, que je ‘’craignais’’ est devenu un coup de cœur que je n’hésiterai pas à recommander!

Auteure: Sandra Léo
Éditions: Dreamcatcher
Parution: Juin 2016
Pages: 309

William
Il faisait presque nuit, mes yeux étaient noirs de colère. J’étais devenu fou, enragé. Ma seule préoccupation était de le retrouver. Je ne pouvais pas aller voir Anna pour le moment, elle ne pouvait pas me voir dans cet état. Je n’arrivais pas à me contrôler. J’avais fait ressortir le démon qui était en moi et je ne me maîtrisais plus.
Lui, je l’avais cherché toute la semaine, espérant trouver le bon moment pour lui tomber dessus. Je traquais ma future victime, Trevor Mac’Ollangan. J’étais arrivé à retrouver sa trace. Il avait rejoint, à ma grande surprise, un réseau de sorciers courtisans, de ceux qui cherchaient à se faire bien voir de leur roi, pour être reconnus. Ils n’aimaient pas notre état de guerre froide et se moquaient du traité. Ils étaient des traqueurs. Ils étaient de la région de Toulouse et Mac’Ollangan avait repéré Anna, je ne sais pas comment d’ailleurs, mais il la voulait.

Extrait du roman

Crédit Photo : Bookivores

Crédit Photo : Bookivores

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Sandra Léo 20/08/2016 14:30

Merci infiniment pour cet avis! Et quel émotion de voir Anna sur une si jolie étagère ! Merci pour cette jolie photo ;)

Karl 26/08/2016 02:20

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire mon avis! :)