89 mois

Publié le par Mlle Lambert

89 mois

J’ai trente-trois ans, ça y est. À quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. À peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours? Rien. J’en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikea. »

Jeanne, célibataire, contrôleuse de train sur la ligne Paris-Auxerre, n’a qu’une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une croix sur le couple, il lui faut simplement en géniteur. Sa décision ne fait pas l’unanimité auprès de ses amis, et, même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer les rencontres, à boire des potions magiques et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.

L'avis de Mlle Lambert:

J’ai beaucoup aimé la plume de Caroline Michel. Son roman, construit principalement sur de petites phrases courtes, se lit merveilleusement bien! L’histoire est racontée sans détours ni mots superflus ce qui donne un débit relativement rapide à notre lecture.

J’ai également apprécié la divertissante et rafraichissante Jeanne, l’héroïne du roman, qui voit son horloge biologique tourner et ne veut en aucun cas passer à côté de la joie d’être maman.

89 mois est un roman léger qui nous porte à réfléchir et à se demander ce que nous ferions si, à l’aube de la quarantaine, nous nous retrouvions avec le grand désir de former une famille alors que nous n’avons personne dans notre vie.

Arrivé au milieu du livre, j’ai cependant trouvé que l’histoire tirait en longueur et devenait redondante. Puis, vers le trois quart, le rythme revient et l’histoire se termine en nous faisant oublier les quelques lenteurs ressenties.

Bref, 89 mois est une histoire touchante où, à travers une pluie de tests de grossesse, l’espoir, l’acharnement, l’amitié et l’attente se mêlent au découragement, à la tristesse et au doute.

xx

Auteure: Caroline Michel
Éditions: Préludes
Parution: Juin 2016
Pages: 282

Face à lui, plutôt beau garçon et quelques années de moins que moi je me demande s’il ferait un bon géniteur. Désormais, je vais chercher ton père partout. Je vais faire l’amour, ou plutôt la procréation. Je ne veux pas offrir mon corps à tout va, et pourtant je ne vois pas comment faire autrement. On pourrait inventer d’autres façon de tomber enceinte, se toucher les doigts, boire dans le même verre ou partager une brosse à dents. Tomber enceinte comme on attrape un rhume et se mettre au tricot pour que tout se passe toujours bien.

Extrait p.30

Crédit Photo : Mlle Lambert

Crédit Photo : Mlle Lambert

Publié dans Général, Contemporain

Commenter cet article