Ventre à louer

Publié le par MissDupont

Ventre à louer

- Veux-tu bien me dire où vous avez déniché une mère porteuse?
- Sur un site Web. Je sais que ce n'est pas très émouvant comme histoire, mais c'est la vérité toute crue.

Florence et Philippe ne peuvent pas avoir d'enfants. Plutôt que recourir à l'adoption traditionnelle, ils décident de faire appel à une mère porteuse. Ils vont passer par toutes les émotions avant de faire un choix qui bousculera leur vie et leurs convictions à jamais.

Dans ce deuxième livre, l'auteure explore l'épineuse question des mères porteuses avec beaucoup d'humour et une pointe de suspense. Amusant et déconcertant à la fois, ce roman ébranlé les certitudes et fait réfléchir autant qu'il fait rire.

L'avis de MissDupont:

J'adore lorsque la narration est au "je " et que le personnage nous donne l'impression qu'il s'adresse directement à nous, comme c'est le cas dans ce roman-ci.

Les échanges entre Florence et Philippe - son conjoint - ont su me décrocher un sourire à plusieurs reprises. Cette manie qu'ils ont d'échanger avec des calembours rend les dialogues tout à fait cocasses.

Bien que la plume de l'auteure soit légère, les thèmes abordés sont on ne peu plus sérieux et nous amène - à plusieurs reprises - à prendre un moment de réflexion.
Quels sont nos perceptions face aux mères porteuses ?
Le ferions-nous ?
Quelle serait notre réaction si un proche ou une connaissance nous présentait ce désir de faire appel à ce genre de service ?

Malgré le fait qu'on lit sur le sujet de l'infertilité, la pauvreté, le manque d'éducation, la violence conjugale... bref, sur bon nombre de sujets d'actualité, l'histoire n'en n'est pas lourde moralement. Au contraire, c'est intéressant, captivant et très instructif par moment.

Dans un communiqué, on m'informait que ce livre faisait parti d'un nouveau genre appelé la Wit Lit. Ce genre étant "un style d'écriture abordant des sujets profonds avec une forme d'humour intelligent, une légèreté et un sourire en coin qui ne portent pas moins à réflexion". Et c'est exactement ce que j'ai ressenti en lisant "Ventre à louer".

Bref, un roman qui stimule nos prises de conscience et qui nous divertit à la fois.

Note à l'attention de l'auteure :
Si jamais Florence invente cette fameuse pilule qui remplace le sommeil... je suis intéressée 😉

Auteure: Suzanne Quimper
Éditions: Perro Éditeur
Parution: Mars 2016
Pages: 276

Pourquoi je ressens toujours le besoin de métamorphoser la réalité et d'en faire une saga rocambolesque ? Parce que j'ai un appétit de vivre insatiable. Je voudrais être un chat et avoir sept vies. Enseigner le ski aux non-voyants, concocter un remède contre l'éreutophobie, concevoir une peinture à numéros de la chapelle Sixtine, localiser une source d'eau qui coupe l'appétit, ouvrir un commerce de fous rires, inventer une pilule qui remplace le sommeil... bref, faire de mes six autres vies plein de choses "essentielles"! J'aime rire, apprendre, découvrir, savourer et tous les autres verbes qui mettent mes sens en action. J'ai parfois des moments de déprime pendant lesquels je vois la vie à travers mes lunettes noires, mais ça ne dure jamais longtemps. Je suis foncièrement optimiste et j'ai le bonheur facile. Voilà! Vous savez tout de moi. Enfin, quelques bribes restent encore secrètes, mais ça ne devrait pas être long avant que je vous dévoile tous mes petits secrets. Je suis un grand livre ouvert.

Extrait p.38

Crédit photo: Bookivores

Crédit photo: Bookivores

Publié dans LittQc, Wit Lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

colorandbook 09/06/2016 17:14

Oh ça a l'air une super petite lecture ca.