Robe soleil et bottes de pluie

Publié le par MissDupont

Robe soleil et bottes de pluie

Inexplicable mais vrai : le coup de foudre amical existe ! Élizabeth et moi en sommes la preuve vivante. Elle a réussi à convaincre son chum de m’engager moi, Julianne Bournival, chez Côté cour, Côté jardin, même si je suis incompétente en aménagement paysager.

J’aime bien mes nouveaux collègues, mais pour Bertrand, le chef d’équipe, on repassera ! Il me tape royalement sur les nerfs à toujours vouloir que j’enfile d’horribles pantalons Big Bill et des bottes Kodiak pour travailler. Qu’est-ce qu’il a contre mes robes soleil et mes bottes de pluie ?!?

De toute façon, moi, un blond aux yeux bleu ciel – bronzé, musclé, haut de six pieds – qui pourrait être quart-arrière, ça ne me fait ni chaud ni froid !

C’est connu : un beau gars, ça te brise le cœur comme un sauvage pis ça t’abandonne en larmes, soûle morte avec ta bulle de morve au bord du nez, pour aller rejoindre une Christina siliconée.

Je préfère m’en tenir à ma théorie des gars « laittes »… hum… MOYENS. Mathis en est l’exemple parfait. Celui-là peut sacrer son camp si ça lui chante, j’en aurai rien à cirer. Il peut même triper sur une Christina… elle voudra jamais rien savoir de lui. Économie de kleenex et de rhum-punch pour moi !

L'avis de MissDupont:

Johanne Pronovost signe ici son deuxième roman sous le sceau de la "Chick Lit" et bien que l'on puisse ay voir un rappel de quelques personnages de son précédent roman, il ne s'agit aucunement d'une suite. Donc, il n'est pas nécessaire d'avoir lu Caps d'acier et talons hauts pour entreprendre ce roman-ci et de pouvoir l'apprécier à sa juste valeur - parce que je vous garantie que vous allez apprécier.

Une couverture sublime, des personnages attachants, des situations loufoques, une écriture légère et colorée, une petite dose de romance... ajoutez à ça un magnifique soleil d'été et une chaise longue sur laquelle vous asseoir et vous détenez tous les ingrédients pour passer un bon moment.

Je me suis rendue à une collecte de sang avec ce roman en main et il me fut impossible de le lire durant l'attente! Il pique la curiosité, il invite à la discussion, bref, il suscite l'intérêt de tout un chacun.
Mais ça ne me dérangeais pas... au contraire, j'ai adoré leur parler de la "turbocrasse" et de "l'armoire Ikea" et que dire de cette charmante mamie Alzheimer.

Je ne veux pas trop m’épancher sur le récit car je vais m'emballer et tout vous spoiler, alors je vous dirai ceci: prévoyez ce roman dans vos lectures estivales! Vous ne le regretterez pas!

Auteure: Johanne Pronovost
Éditions: De Mortagne
Parution: Avril 2016
Pages: 365

Je me sens un peu nerveuse. Pour être honnête, je ne pense plus à ma théorie sur les beaux garçons depuis que nous avons fait cette excitante course de motos. Et ce n'est pas que je me force... ça se fait naturellement. C'est comme si l'armoire IKEA était devenue autre chose que des muscles et une gueule de rêve. Je ressens un drôle de petit chatouillement quand il pose les yeux sur moi, et c'est plus haut qu'à l'habitude... juste là, au niveau de mon cœur.

Extrait p.175

Crédit photo : Bookivores

Crédit photo : Bookivores

Publié dans LittQc, Chick-Lit

Commenter cet article