L'accro du shopping à la rescousse

Publié le par Mlle Lambert

L'accro du shopping à la rescousse

Becky le jure, on ne l’y reprendra plus. Ciao Hollywood, adieu le rêve de devenir styliste pour les stars, bye-bye les cures de détox et le yoga. D’autant qu’il y a urgence!

Car il s’en est passé de belles pendant que Becky tentait de se faire une place sur la A-list. Sans prévenir personne, son père est parti à la recherche d’un vieil ami, semble-t-il détenteur d’un lourd secret. Et Tarkie, le mari de sa meilleure amie, a disparu, comme hypnotisé par un gourou New Age aux intentions pas très love and peace.

Ni une ni deux, Becky embarque mari, progéniture, BFF et tutti quanti on the road.
Au bout du voyage, une révélation : le shopping, c’est bien; la famille, c’est encore mieux…

L'avis de Mlle Lambert:

Malgré que je n’aie jamais eu l’occasion de lire un livre de l’accro du shopping avant celui-ci et que je ne connaissais pas les aventures antérieures et l’entourage de Becky, j’ai pu lire ce roman sans vraiment être dépaysée. Dès le premier chapitre, je me suis entiché des différents personnages de l’histoire et de leur personnalité unique. J’avais constamment envie de connaître les prochaines péripéties de la bande!

J’ai bien aimé le style d’écriture de Sophie Kinsella qui écrit de façon à ce qu’on puisse facilement s’imaginer la scène et ressentir les émotions de notre héroïne. En racontant ses histoires, elle en met souvent plus qu’il n’en faut ce qui donne au roman un ton plutôt humoristique. Tout le long de ma lecture, j’avais un sourire collé aux lèvres.

Bref, L’accro du shopping à la rescousse est un bon roman touchant, léger et farfelu, à dévorer sur une plage ou lors d’une grosse canicule avec un verre à la main …une histoire chaotique où se mêle, amitié, amour, famille et confiance en soi.

xx

Auteure: Sophie Kinsella
Éditions: Belfond
Parution: Juin 2016
Pages: 336

Du coin de l’œil, j’aperçois Janice au milieu du désert qui, dans son ensemble vert d’eau à fleurs, entreprend nerveusement de se débarrasser de son stock pilules derrière un cactus géant. Pas vraiment discrète. Heureusement, maman a de quoi distraire les policiers en leur racontant le contenu de la note qu’a laissée papa. – Elle était sur son oreiller, s’indigne-t-elle. Il appelle ça « un petit voyage ». Quel genre de mari décide tout à coup, comme ça, de partir pour « un petit voyage », je vous le demande.

Extrait p.19

Crédit photo: Mlle Lambert

Crédit photo: Mlle Lambert

Publié dans Humour

Commenter cet article