Le jardin d'Amsterdam

Publié le par MissDupont

Auteure: Linda Amyot Éditions: Leméac Parution: Septembre 2013 Pages: 85

Quatrième de couverture:

Il existe des endroits où la vérité se dévoile plus facilement qu'ailleurs. Le jardin d'Amsterdam est manifestement un de ces lieux propices aux confidences, un jardin où les révélations s'égrènent au rythme d'une tendre amitié. Amyot entrecroise le récit d'Adèle, une vieille femme hantée par un amour d'enfance, et c,elui de la jeune Élaine, la même héroïne que dans La fille d'en face. Transporté de l'époque de la Deuxième Guerre mondiale à aujourd'hui, de l'Europe à l'Amérique, d'une génération qui s'éteint tranquillement à une autre qui s'engage vers le monde des adultes, le lecteur se trouve confronté à l'écho de son premier amour.

L'avis de MissDupont:

Ça fera bientôt 3 ans que ce livre a été publié et je suis étonnée de ne pas l'avoir lu avant. Bien qu'il soit catégorisé comme étant un roman jeunesse, je crois que chaque adulte qui prendra le temps de le découvrir, saura l'apprécier autant que moi.

Le jardin d'Amsterdam est le récit d'une rencontre entre 2 générations, de même qu'un moment de partage de souvenirs et de vécu.

On découvre Adèle. On est sous son charme et on se surprend à avoir l'impression d'être dans son somptueux jardin, que c'est nous qu'elle regarde avec bienveillance - car oui, j'ai senti son regard posé sur moi - et a qui elle raconte des petits bouts du passé au fur et à mesure de nos visites.

On revit notre premier amour à travers Élaine. On partage avec elle, ce secret de la femme au chapeau coquelicot, car nous ne voulons pas que quelqu'un nous empêche de la voir. Nous partageons aussi sa tristesse, lors de ce fameux jour de septembre. Car on sait... on sent que la fin approche.

Je ne connaissais pas cette auteure et je suis conquise, vraiment. La façon qu'elle a de rendre les personnages, les lieux, les textures, les senteurs... on ressent tout, on vit l'histoire complètement. D'ailleurs, la couverture prend tout son sens à la suite de cette lecture et elle en devient encore plus magnifique puisque l'on parvient à la déchiffrer.

Ce roman est une pure merveille que je vous invite à découvrir. Pour ma part c'est un gros coup de cœur que je vais relire et relire encore afin de retrouver la douce Adèle et son petit coin de paradis.

Photo: Crédit: Jacques Frenette

Scénariste et rédactrice, Linda Amyot a publié chez Leméac une trilogie (Ha Long, 2004 ; Les murs blancs, 2006 ; w.lemeac.com/catalogue/56-au-matin.html">Au matin, 2008), ainsi qu’un roman pour adolescents (tml">m>" href="http://www.lemeac.com/catalogue/592-la-fille-d-en-face.html">La fille d’en face, 2010), qui l’a révélée au public jeunesse. Vous pouvez contacter l'auteure sur son site web et son compte Facebook.

Publié dans Jeunesse, LittQc

Commenter cet article

Milly 05/05/2016 16:08

Oui, J'ai beaucoup aimé aussi. J'espère vraiment qu'il y aura une troisième histoire avec Élaine. Contente aussi d'avoir découvert cette auteur! :)

Milly 04/05/2016 16:00

J'ai lu ce livre aussi. Je suis tout à fait d'accord avec le fait que même si nous ne sommes pas des ados, ce livre touche toutes les âges, car l'auteur nous ramène dans les souvenirs d'émotions du premier attachement pour un garçon! :) J'imagine qu'on aimerait toutes faire la connaissance d'Adèle, quel beau personnage. Tout comme toi, j'ai aimé l'atmosphère mais moins la couverture par contre.
As-tu pu lire son roman précédent? 'La fille d'en face'? Bonne Journée Miss Dupont! :)

MissDupont 05/05/2016 01:17

Non pas encore, mais je prévois le lire sous peu :)
Tout comme "Ha Long", "Les murs blancs", "Au matin" et "Les heures africaines" ...bref, je veux tout lire de cette auteure maintenant lol
Tu l'as lu toi ?