Ça peut pas être pire...

Publié le par MissDupont

Ça peut pas être pire...

Que faire quand on perd son emploi et que, le même jour, en pleine canicule, notre frigo et notre ventilateur nous lâchent ? On quitte notre 3 1/2, on se loue un chalet près d'un lac et on vit un été pas comme les autres!

Valéry Aubé, une très jolie femme de trente-quatre ans avec quelques livres en trop, n'a absolument rien qui la retient à Montréal. Pas de job, pas de chum et même pas de chat. Elle se retrouve alors sur le bord du lac Memphrémagog pour tenter de recréer les vacances de sa jeunesse. Ces quelques semaines amèneront l'héroïne à réfléchir sur ses amours et sur l'importance qu'elle donne à son apparence.

L'avis de MissDupont:

Ah cette Nathalie!

Bien que le personnage de Valéry se démarque aisément de cette chère Charlotte Lavigne, il y a une chose qui ne déroge pas dans la plume de l'auteure : elle nous donne faim! Continuellement!

Si vous croyez que la littérature ne fait pas engraisser, c'est que vous n'avez jamais lu un roman signé Nathalie Roy 😉

Nous avons - pour la plupart - connu cette auteure à travers ses 2 séries de romans Chick Lit, soit : La vie épicée de Charlotte Lavigne et la vie sucrée de Juliette Gagnon.

Bien que nous avons ici aussi un roman signé sous ce style - parce que c'est écrit par une femme, pour les femmes et que l'héroïne est une femme - j'ai senti que la plume avait un petit quelque chose de plus qu'à l'habitude.

Oui, on y trouve des moments plutôt cocasses voir même humoristique, mais j'ai trouvé le récit plus réfléchi surtout. Comme s'il portait un message de réflexion. Que dis-je ?! Il nous amène à plusieurs réflexions plutôt. Autant sur le regard que l'on se porte à soi-même, mais aussi sur les autres. Sur la place que l'on donne aux personnes toxiques qui nous côtoient dans la vie... que ce soit famille ou simple collègue. Et plus encore.

Si vous suivez Nathalie depuis longtemps, vous remarquez plusieurs clins d'œil subtils sur ses œuvres passées et même sur des consœurs/confrère d'écriture.
Saurez-vous les trouver ? 😉

Bref, une lecture rafraîchissante, mais aussi bourrée d'intelligence que je vous invite à lire avec une bonne coupe de vin à la main.

Auteure: Nathalie Roy
Éditions: Libre Expression
Parution: Mai 2016
Pages: 336

Pendant qu'on emballe mon pain, mon regard est attiré par l'étalage des charcuteries... et la terrine de foie gras de canard. Miam! Ce serait parfait pour mon premier souper en Estrie. Je m'apprête à en commander une petite portion quand les abus du week-end dernier me reviennent en tête, dont le repas gargantuesque chez Zofia.
Mon amie voulait concocter un repas polonais pour faire honneur à ses origines. Mais je l'ai convaincue que le bortsch, les pierogis, les galettes de pommes de terre et les côtelettes de porc panées constituaient un menu certes délicieux, mais un peu lourd pour une journée de canicule.

Extrait p.33

Crédit photo : Bookivores

Crédit photo : Bookivores

Publié dans LittQc, Chick-Lit

Commenter cet article