180 jours et des poussières

Publié le par Mathy

180 jours et des poussières

Mitaines mouillées, invasion de sauterelles, petits plaisirs et gros chagrins… Être enseignante de première année, c’est aussi savoir jongler avec une foule d’imprévus !

Et quand la journée prend fin, Olivia n’est pas moins occupée. Ses jumeaux de quatre ans, parfois aussi turbulents et pleins de surprises que toute sa classe réunie, ont tôt fait de lui rappeler son deuxième métier : celui de maman.

À l’aube de la rentrée, la fatigue se fait sentir, et de nombreuses émotions la chamboulent. Entre le travail, ses enfants et son amoureux qui s’éloigne tranquillement, Olivia ne sait plus où mettre ses priorités. Le temps serait-il venu pour elle de se réorienter ? D’abandonner ses élèves qu’elle adore ?

En puisant dans de nouvelles amitiés et dans les bonheurs qui égayent son quotidien, Olivia veut retrouver la passion qui l’a poussée vers l’enseignement.

Une année scolaire. Dix mois. Cent quatre-vingt jours et des poussières. Une année qui lui fera vivre des moments de grâce et des moments d’horreur ; des arrivées merveilleuses, mais aussi des départs douloureux…

L'avis de Mathy:

Dans cette lecture magnifique, l'auteure nous transporte dans l'univers d'une enseignante pas comme les autres.

Je dois dire que c'était juste parfait. Ce fut une lecture à travers laquelle j'ai passé de bon moments à connaître le quotidien d'Olivia.

Le récit se passe au cours d'une année scolaire typique, le lecteur suivant une personne courageuse et... unique en son genre. Cette histoire nous rappelle à quel point l'école primaire était une période merveilleuse, mais qu'une fois devenus parent, nous nous rendons compte que gérer de tels monstres n'a rien de facile.

J'ai aimé, dès les premières pages, la façon que l'auteure a de nous décrire les réalités d'un professeur et de nous démontrer que ce métier n'est pas toujours évident.

Quant à sa mise en page, j'ai adoré que le roman soit divisé dans le temps. À chaque chapitre, son mois! Il était plaisant de franchir toutes les étapes aux côtés de l'enseignante et voir ainsi l le parcours d'Olivia aux travers de ses péripéties qui m'ont fait sourire et pleurer.

Bref, ce fut merveilleux de côtoyer autant d'enfants et de voir à quel point ils ont tous une histoire différente et que leur enseignante puisse prendre autant de son temps à les comprendre et à aimer ces petits rayons de soleil.

Un livre touchant qui vous fera vivre une année scolaire sublime.

Un roman d'une bonne valeur sentimentale qui vous fera sourire et apprécier le travail que font les enseignants!

Auteure: Julie Marcotte
Éditions: De Mortagne
Parution: Mars 2016
Pages: 368

– Mais c’est pas ma faute, J’AI FAIM ! J’veux juste une collation, J’AI L’DROIT ! ! !

Avec l’expérience, j’ai appris à interpréter judicieusement les cris que les enfants m’envoient au visage. James est en colère contre la terre entière, rien à voir avec moi. Mais, si je devais accepter qu’on me parle de la sorte, ce serait le commencement de la fin ! Je l’ai donc prié de se rendre derrière mon rideau. Il a manifesté son désaccord en grognant. Il a claqué la porte de toutes ses forces et a fait bondir la chaise de Rosalie d’un coup de pied.

Extrait du roman

Crédit photo : Mathieu Labonté

Crédit photo : Mathieu Labonté

Publié dans LittQc, Récit

Commenter cet article