La mort en vedette

Publié le par MissDupont

La mort en vedette

Auteur : Éric Chassé
Éditions : Guy Saint-Jean
Parution : Mars 2016
Pages : 308

Quatrième de couverture :

Un acteur imbu de lui-même, un party qui dérape à cause d'un malentendu et une mauvaise décision aux conséquences fatales : la culpabilité et la justice épargnent-elles les célébrités de ce monde?

Un fan fini prêt à tout pour voir son idole, une admiration démesurée, un cadeau empoisonné et une occasion inespérée de voler la vedette : la folie et la vénération extrême excusent-elles l'irréparable?

Qui, de Guillaume Traynor ou de Luc Fortier, causera le plus de dégâts : la vedette ou le groupie?

Un roman noir au rythme haletant!

L'avis de MissDupont :

Je jubile de bonheur!

Ce livre est addictif du début à la fin et quand je dis fin... c'est peu dire car cette fin est magistrale! J'étais si stupéfaite au fil des dernières pages que j'aurais pu avaler une mouche sans m'en rendre compte!

Éric Chassé nous présente ici son tout premier roman sous le thème du fanatisme quelque peu malsain. Ce genre de personnage est une première pour moi et j'ai adoré la façon que l'auteur a abordé ce sujet. Le récit est intéressant, captivant et tout au long de l'histoire on se demande jusqu'où Luc va se rendre dans sa folie, si le secret de Guillaume sera dévoilé.

Un roman noir bourré de suspense avec des notes subtiles de moralité.

Comme vous l'aurez deviné, ce roman m'a littéralement conquise et c'est avec impatience que j'attend le prochain roman de ce nouvel auteur fort prometteur.

Alors qu'il attendait de traverser le boulevard, Guillaume faisait nerveusement craquer ses jointures. Le Colibri était juste devant lui. Lorsque le feu de circulation devint vert, il reprit sa marche en espérant que le gagnant était déjà arrivé. Il avait fait exprès d'avoir trente minutes de retard. Il s'éviterait ainsi l'humiliation d'attendre cet individu, seul à sa table. J'espère qu'il va pas demander au serveur de nous photographier ensemble. Il en était à cette réflexion quand il entra dans le petit hall. Il se jura de faire vite. Il commanderait, discuterait quelque peu, demanderait l'addition et bonsoir. Il n'était pas question qu'il s'éternise pendant trois heures en compagnie d'un parfait inconnu qui était prêt à dépenser 1573$ simplement pour manger en face de lui. Même si le montant était remis à une oeuvre de charité, Guillaume trouvait pitoyable l'idée de payer un tel prix pour partager un repas avec une vedette. Franchement.

Extrait du roman

Publié dans LittQc, Polar, Suspense

Commenter cet article

Jacques Goyette 22/04/2016 00:06

En plein mon genre ! Je regardes cela .