À la merci de Monsieur Addams

Publié le par MissDupont

À la merci de Monsieur Addams

Auteure: Marjorie D. Lafond
Éditions: Les Éditeurs Réunis
Parution: Octobre 2015
Pages: 430

Quatrième de couverture:

À la suite des bouleversements qui ont secoué l'île paradisiaque de la luxure et de l'excès, Félicia et Liam sont de nouveau séparés.

Auprès de M. Addams, le maître des lieux, la jeune femme se remet des coups durs qu'elle a vécus. L'homme a des plans pour sa captive, qui sait à quel point il tolère mal la désobéissance. D'ailleurs, après être allé trop loin dans sa domination, il décide de s'absenter pour un moment, laissant à Félicia l'opportunité d'en apprendre davantage sur lui, et de noyer sa peine en abusant de tous les plaisirs.

À son retour à la citadelle, le ravisseur n'est plus le même, alors que sa fiancée peine à masquer sa détresse. Les étreintes brûlantes se poursuivent, mais la jalousie est plus malsaine que jamais. Liam, celui que Félicia aimé vraiment, reprendra secrètement sa place dans ce triangle amoureux, qui pourrait bien tourner à la tragédie.

L'amour peut-il survivre à tant d'écorchures ou doit-il inévitablement s'essouffler? La belle prisonnière sent que Liam s'éloigne tandis que le milliardaire excentrique, lui, est toujours là, l'étreignant de cette lourde emprise dont elle ne voit pas la fin...

L'avis de MissDupont:

Le danger avec les séries littéraires est qu’inévitablement on appréciera un tome plus qu'un autre et que si l’on a été complètement charmé par le tout premier (ici on parlera de Sous l’emprise de Monsieur Addams)... la barre est alors très haute pour les tomes à venir.

Bien que je suis toujours "In Love" avec cet univers reclus de Monsieur Addams (après tout il dégage tellement de charisme! C'est LE ravisseur idéal), je crois que mes attentes étaient peut-être un peu trop grandes pour la suite. En un an, je m'étais fait mon petit scénario sur ce qui pourrait se passer, ou plutôt, ce que je souhaitais qu’il s’y passe.

Dans ce tome, j'ai trouvé Félicia un tantinet plus défaitiste, moins rebelle... comme si ce milieu était normal, ordinaire. Il est vrai que ça fait maintenant 4 mois qu’elle est sous le joug de Gabriel. Est-ce que je me serais fait à l’idée de ma captivité à sa place?

Personnellement, j’ai trouvé que ça manquait un peu d'action, de débriefing avec Liam et Jasmine sur une éventuelle évasion. J'aurais tant souhaité qu'elle parvienne à rejoindre ses parents par téléphone lors de son voyage à Paris... me semble que ça aurait brassé les émotions un peu… un espèce de branle-bas de combat!

Pour ce qui est de ce cher Liam, dans le premier tome il mettait du piquant, tandis que dans celui-ci il semble plus raisonnable, un brin plus absent. C’est à se demander ce que ça cache. Serait-il en train de tomber amoureux de la sœur du Maître ?

Évidemment, on parle ici d’un roman New Adult ayant des dessous d’érotisme (notez ici le petit jeu de mots hihi), alors évidemment on y lit des passages plutôt suggestifs. Je ne vous cacherai pas que j’ai une fois de plus adoré les petits moments coquins interdits entre Félicia et Liam. Ah, que j’ai eu peur de trop ressentir l’influence de la série Grey, lorsque Gabriel dévoile son léger penchant pour le BDSM. Et que je me suis sentie un peu voyeuse à mon tour lors d’une soirée échangiste. Encore une fois, l’auteure nous rend à merveille ces scènes érotiques qui trouvent le moyen de nous émoustiller quelque peu.

Bref, même si le récit ne s’est pas déroulé comme je m’imaginais qu’il le serait dans mon imaginaire débordante, ce livre fut pour moi très addictif. Je l'ai littéralement dévoré. Reste plus qu’à attendre la sortie du dernier tome!

Je vous laisse sur les questions de mon subconscient…

Comment cela se finira-t-il ?
Liam et Félicia tenteront-ils de s'échapper?
Félicia reverra t'elle sa famille?
Fera-t-elle sa vie avec Monsieur Addams ?
Y aura-t-il des morts ?

Les émotions à fleur de peau, les sens extrêmement éveillés, mes mains se referment sur mes bras opposés, je caresse ma peau comme lui l'a fait plus tôt. Je peux encore sentir son étreinte se refermer sur moi. Le contact de ses doigts sur ma peau. Oh mon Dieu! Mon corps ne désire rien d'autre. Je ne pensais pas que l'on pouvait ressentir ça pour quelqu'un, ce désir qui brûle, qui fait mal, plus grand que nature. Avant, je ne connaissais rien à l'amour. C'est bien vrai.

Extrait du roman

Publié dans LittQc, Érotisme

Commenter cet article