Esclave de sang

Publié le par MissDupont

Esclave de sang

Auteure : Tasha Lann
Éditions : Calepin
Parution : Décembre 2015
Pages : 283

Quatrième de couverture :

Mon nom est Evy Dumas et je suis une jeune étudiante tout ce qu’il y a de plus banale. Du moins je l’étais jusqu’à ce que j’aie le malheur d’accepter de suivre mes amis à la fête universitaire d’octobre.
Ils se sont bien amusés.
Pour moi… disons que la soirée a été intéressante.
Me voilà maintenant ballottée entre la France et l’Écosse, entre la fac et une cité hors du temps dirigée par cinq types carrément flippants.

Des vampires…

Comme ce gars - sublime - qui se croit en droit de diriger ma vie simplement parce que je l’ai vu planter ses crocs dans le cou d’une fille.

Cela vous paraît difficile à croire ?
Et pourtant…

L'avis de MissDupont :

Je ne suis pas une fervente amatrice de lecture bit-lit (même si j’ai lu et adoré la saga Twilight, je ne suis pas une adepte des vampires), mais… ce livre de Tasha Lann m’a littéralement jeté par terre ! Évidemment, on parle ici d’une lecture légère, mais le débit se veut rapide pour ce qui est du déroulement du récit, faisant en sorte que j’étais totalement captivée. Je ne pouvais me résoudre à mettre le roman de côté ne serait-ce que quelques minutes.

Ce qu’on y apprend sur les vampires au fil des pages, est sensiblement ce que l’on connait déjà de par notre bagage littéraire et cinématographique… à quelques divergences près. Je vous rassure tout de suite, ils ne brillent pas au soleil ;) Disons simplement qu’ils sont assez crédibles, de sorte que je voulais toujours en savoir plus.

Pour ce qui est des personnages, je dirais que l’auteure a bien sélectionné leurs traits de personnalité. Evy est à la fois indépendante et rebelle. Une petite studieuse qui montre un côté revêche une fois captive. J’ai adoré ! Elle me fascinait. Pour ce qui est de Jehan (son bourreau), il a su me charmer par un je ne sais quoi qu’il dégageait. J’aurais aimé le détester (et j’aurais dû) étant donné sa nature vampirique, mais non ! Il m’a hypnotisé moi aussi.
Petit bémol, par contre, au niveau du tempérament d’Evy et Sophia. Je les ai trouvé étonnamment calmes face à leur captivité et ce malgré les risques de mort imminente qui leur pendait au bout du nez. Ça manquait de crédibilité sur ce point.

La fin quant à elle… Wow ! Elle m’a sidéré !
Je veux une suite… j’en veux plus ! Là, maintenant !
Il n’y a pas à dire… j’ai été littéralement conquise par Esclave de sang.

*** J'aimerais remercier les Éditions Calepin pour leur confiance

Au lieu de le repousser, je plaque mes mains sur ma gorge dans le but de l'empêcher de l'atteindre. Il n'a cependant aucun mal à les dégager et à planter sauvagement ses crocs dans ma chair tendre. Je pousse une plainte stridente. Une douleur abominable et lancinante me parcourt. Une mélodie étrange, semblable à un bourdonnement, m'apaise instantanément. Je cesse de lutter, lui laissant tout le loisir de me saigner. Ses aspirations goulues me plongent petit à petit dans une prison abyssale.

Extrait du roman

Publié dans Bit-Lit, Fantasy

Commenter cet article