Parce que c'est toi

Publié le par MissDupont

Parce que c'est toi

Auteure: Chloé Duval
Éditions: Milady
Parution: Octobre 2015
Pages: 196

Quatrième de couverture:

Claire est une célibataire endurcie d’une trentaine d’années. De nature réservée, elle préfère s’investir corps et âme dans son travail de traductrice plutôt que de chercher l’amour. Toutefois, sa meilleure amie Magalie ne s’avoue pas vaincue, et compte bien prendre en main sa vie sociale en organisant un rallye de géocaching au cœur de la nature québécoise. Une excellente occasion pour y jouer les Cupidon entre Claire et Théo, un photographe fort charmant… quitte à ne pas demander leur avis aux principaux intéressés !

L'avis de MissDupont:

Je ne me souviens pas à quand remonte la dernière romance que j’ai pu lire et force est d’avouer que j’étais plus que dû. Ce roman de Chloé Duval tombait donc à point.

Alors que je lisais le prologue, j’ai eu quelques craintes sur ce qui allait suivre, car mis à part 2 ou 3 très courts paragraphes, le tout était entièrement constitué de dialogues entre Mag et Alex (un couple d’amis des principaux protagonistes du récit). Ce n’est pas un problème en soit que le roman commence par un long échange, au contraire, c’est une façon comme une autre de démarrer. Ce qui m’a un peu agacé c’est le côté très théâtral de ces dialogues. Je trouvais que ça manquait un peu d’authenticité, que ça faisait cliché. Puis, au fil des pages, je me suis laissée prendre par le jeu des personnages.

Ces personnages, l’auteure nous en présentera 8 (9 si on prend en considération l’ex copine de Théo, puisqu’il parlera un peu d’elle à un certain moment du récit). Est-ce qu’on y perd le fil ? Pas du tout ! Certains ne seront que des pantins à un week-end entre amis. Est-ce qu’ils sont attachants ? Totalement ! Même ce bourru de Nicolas est intéressant à suivre. Mais évidemment, les plus captivants sont Claire et Théo, ces 2 célibataires si différents mais si semblables à la fois qu’ils ne peuvent faire autrement que de tomber sous le charme l’un de l’autre. Vous vous doutez bien que tout ne sera pas aussi facile.

Ce qui m’a le plus accroché dans ce livre c’est la plume de l’auteure. Chloé serait excellente dans le secteur de la vente, car elle a su rendre l’activité de Géocaching si attrayante que j’ai envie de m’y mettre ! Ça semble tellement exaltant… dire qu’avant de lire ce roman, je ne connaissais même pas ce « jeu » ! De plus, elle a su me vendre la beauté du Québec à travers le regard et les mots de Claire. Cette façon qu’elle a de décrire nos saisons m’a fait prendre conscience que trop souvent, les québécois que nous sommes, oublions de nous arrêter et d’admirer ce paradis où nous vivons.

Si vous avez envie d’une lecture ayant pour thème l’amour, la fuite, et la découverte, ce roman est tout indiqué. Je vous mets toutefois en garde, vous risquez fort d’être emballé par le géocaching vous aussi.

*** J’aimerais remercier les éditions Milady pour m’avoir fait parvenir ce roman. Ce fut grandement apprécié.

Là, tu as devant toi l'automne dans toute sa splendeur, l'été des Indiens, cette lumière unique. La chaleur qui est encore un peu là, et la fraîcheur qui annonce l'hiver. Mais le printemps ici est incomparable, lui aussi. Court, mais intense. La nature explose de verdure en moins de deux semaines. Les arbres bourgeonnent, les fleurs sortent leurs couleurs, tout se met à revivre, la nature comme les gens. L'été, on assiste aux averses les plus spectaculaires, aux orages les plus violents.
Et quelques fois même à des chaleurs extrêmes, d'une moiteur insupportable. Et l'hiver, les bruits sont étouffés par la neige, la ville fonctionne au ralenti, tout est plus paisible, plus calme, mais la vie ne s'arrête pas pour autant. Elle est juste... différente. Et au milieu de tout ça, le soleil brille, imperturbable, jour après jour, saison après saison, pour nous réchauffer et nous mettre de bonne humeur.

Extrait du roman

Publié dans Romance, LittQc

Commenter cet article