La tendresse attendra

Publié le par MissDupont

La tendresse attendra

Auteur: Matthieu Simard
Éditions: 10 sur 10
Parution: Mai 2015
Pages: 212

Quatrième de couverture:

« — C'est fini, m'as-tu dit. Ça marche plus.
— Mais on est heureux, non ?
— Non.
— On est immortels, non ?
— Non plus.
— Je peux changer.
— Je te demande pas de changer.

Tu t'es levée et tu es partie. Cette nuit-là, j'ai dormi comme un bébé : en me réveillant toutes les deux heures pour boire. »

L'avis de MissDupont:

Une amie m’avait chaudement recommandé cette lecture (elle est une grande fan de Matthieu Simard). J’avais donc très hâte de m’y plonger.

C’est l’histoire d'un jeune homme, écrivain de métier, que sa blonde vient de laisser, et qui ne parvient pas à se remettre de sa peine d’amour. Puisque sa douce avait son métier en horreur et qu’il croit qu’elle l’a laissé pour cette raison, il décide alors de devenir plombier pour lui prouver qu'il peut changer. Aveuglé par le déni, il refuse d'accepter l'inéluctable: son grand amour n'est plus et ne reviendra pas.

Au fil des pages, je me suis mise à me questionner car bien que l’écriture est très agréable à lire et que le récit est truffé d'un humour plutôt absurde, je n’accroche pas. Ça manque de « humph » pour moi et un rien me déconcentre de ma lecture.

Je poursuis tout de même car je me dois de savoir pourquoi elle me l’a recommandé. C’est alors que la fin du livre se pointe à l’horizon. Et alors là, je comprends tout! Cette fin rend le livre sensas dans toute son intégralité. Ce fut comme une révélation! Mais n’allez pas croire que vous pourriez lire que la fin afin de voir ce bijou… Il faut au contraire cheminer lentement jusqu’à ce moment pour en comprendre les douces subtilités.

Il est clair que je relirai ce livre un de ces jours.

Je m'assois là. La chaise a une patte trop courte. Ploc. Dilemme: je penche vers l'avant ou vers l'arrière?

(Ma vie est palpitante.)

Vers l'avant. Les coudes sur les genoux, ça fait impliqué.

Extrait du roman

Publié dans LittQc, Contemporain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article