Felix Vortan et les orphelins du roi

Publié le par MissDupont

Felix Vortan et les orphelins du roi

Auteur: L.-P. Sicard
Éditions: Ada
Parution: Avril 2015
Pages: 309

Quatrième de couverture:

Felix, aux côtés de dix autres orphelins, peine à comprendre ce qui lui arrive lorsque l’Abyssal, ce navire sous-marin qui vint le chercher mystérieusement au courant de la nuit, émerge à la surface après plus d’une heure de descente en plein cœur d’un abysse de l’Atlantique. En sortant sur le pont, les onze orphelins s’émerveillent devant ce qui s’avère être la plus vaste caverne de la terre; si vaste qu’un continent entier s’y trouve à l’abri de la modernité.

Le royaume où il accoste et suivra diverses formations comme apprenti chasseur, combattant et navigateur, n’est toutefois pas aussi enchanteur qu’il en a l’air : depuis plusieurs années, des apprentis disparaissent énigmatiquement et ne sont jamais retrouvés. Le jour où l’un des amis de Felix se volatilisera à son tour, il choisira de prendre un énorme risque pour remédier à la situation : suivre exactement les mêmes traces qu’ont empruntées deux autres disparus. Ses recherchent le mèneront à de troublantes révélations, où la magie, l’amitié, la trahison et la mort lui feront remettre tout en question, de son passé jusqu’à son avenir.

L'avis de MissDupont:

Avant d’entreprendre cette lecture j’avais quelques réserves puisque cette série est proposée aux lecteurs de 13 ans et plus. De plus, bien que l’auteur ait déjà été publié dans le passé, Felix Vortan est son tout premier roman. Donc jeune auteur, premier roman, série jeunesse… je craignais tomber sur une écriture juvénile. Eh bien, non! Pas du tout et je dirais même loin de là. C’est superbement construit, un style recherché et poétique à la fois, les termes utilisés sont justes. Bref, lire ce récit est un véritable plaisir.

L’idée que la majorité des personnages de l’histoire soit des orphelins m’a beaucoup plu. Ces jeunes que la vie a laissé de côté dès leur jeune âge et qui, rendu à l’adolescence, se voient offrir une nouvelle chance, on ne peut faire autrement que de vouloir embarquer dans ce périple avec eux. De plus, j’ai trouvé très astucieux la façon dont l’auteur nous amène vers ce nouveau monde imaginaire. Ça le rend presque crédible.

L’intrigue nous garde en haleine tout au long du récit. Pourquoi certains disparaissent? Où se retrouvent-ils ? Qui est derrière ces disparitions et pourquoi ? Felix et ses amis ont, prime abord, rien de particulier, ce sont des ados comme les autres. Mais on découvrira au fil du temps qu’ils sont peut-être la raison de tout cela. Il n’y a qu’au moment où ils apprendront leurs origines où j’ai quelque peu décroché, si l’on peut dire. J’ai trouvé que la scène sentimentale faisait très clichée, les sentiments y étaient mal véhiculés et peu crédibles. Mais ce fut la seule fois dans l’histoire.

Bien que la narration fut à la troisième personne et que j’ai une préférence marquée pour l’utilisation du « je » pour ce genre de récit, l’auteur m’a complètement charmé au point de me faire oublier ce détail. Une lecture fantastique qui saura plaire autant aux jeunes qu’aux moins jeunes ;)

*** Je tiens à remercier Louis-Pier Sicard ainsi que les éditions ADA pour l’envoi de cet ouvrage. Ce fut grandement apprécié.

L'abyssal était complètement submergé sous l'eau et la noirceur. Le silence et le calme envahissants qui accompagnèrent l'abîme firent frissonner Felix. Il regardait frénétiquement autour de lui, craignant à tout moment d'apercevoir une fuite d'eau entre les planches. On entendait par moments des craquements de bois inquiétants, mais le navire semblait descendre tranquillement.

- Nous avons franchi l'étape la plus cruciale de ce périple, déclara Anna. Il ne nous reste plus qu'à attendre le passage de Wilkin, qui se situe à un peu plus d'une heure de navigation en eaux profondes.

Tous les jeunes étaient rivés aux hublots durant la descente et contemplaient l'obscurité absolue avec fascination , sans voir les minutes passer. Felix se demanda s'il ferait jour à leur sortie du passage, mais fut tiré de ses songes quelque temps plus tard par Anna, qui semblait anormalement agitée.

- Accrochez-vous, ordonna-t-elle. Nous sommes arrivés au passage de Wilkin, mais des courants anormalement puissants font rage en l'endroit. Espérons seulement que l'Abyssal tiendra bon...

Extrait du roman

Publié dans Fantastique, LittQc

Commenter cet article