Un petit pas pour l'homme

Publié le par MissDupont

Un petit pas pour l'homme

Auteur: Stéphane Dompierre
Éditions: Québec Amérique
Parution: Février 2004
Pages: 226

Quatrième de couverture:

À vingt ans, il n'y avait rien de plus cool que d'être gérant d'une boutique de disques. À trente ans, c'est autre chose. Sans fric, sans amour, sans projet, sans chaussettes qui vont au micro-ondes, Daniel a la désagréable impression de ne pas être adulte. Pour remédier à la situation, il décide d'agir de la façon qu'il connaît le mieux : courir très vite dans tous les sens, sans réfléchir. Si c'est une bonne idée? Évidemment non. Mais, même de cette façon, on finit toujours par arriver quelque part.

Un petit pas pour l'homme, c'est la grande quête philosophique d'un mâle déglingué. Et en rut. Un roman philosophique-funkyscratch-ironicotechnopop-rétrochic-chocpostmoderno-laouèrasse-plateaumachin.

L'avis de MissDupont:

Je n’avais jamais lu ce livre avant aujourd’hui, bien qu’il date de 2004. Une grave erreur de ma part, j’en conviens! Si vous lisez ces lignes et que vous non plus, vous ne l’avez pas encore lu… allez-vous le procurer illico.

Ce roman est principalement narratif, écrit au « je », dont le personnage se nomme Daniel.

J’ai adoré le personnage de Daniel qui fait beaucoup dans le sarcasme, doté d’un humour plutôt grinçant qui nous fait retrousser le coin des lèvres en un demi-sourire. Il est continuellement dans la remise en question à mi-chemin entre l’ado et l’homme mature qu’il doit devenir. Il passe son temps à nous faire des comparaisons hyper imagées et tirées par les cheveux. Il lui arrive une multitude de péripéties toutes aussi rigolotes les unes que les autres.

Daniel a une vie pas banale, c’est le moins qu’on puisse dire.

Lire ce récit, c’est un véritable divertissement remplis de fou rire. Je vous le recommande chaudement.

Conseil de survie # 19

Trente-trois pour cent des clients posent la même question trois fois, chaque fois de façon légèrement différente. Et chaque fois la réponse est la même, c'est oui ou c'est non. Écoutez donc la réponse à la première question, passez à la caisse et rentrez chez vous. Merci et revenez nous voir!

Extrait du roman

Publié dans LittQc, Humour

Commenter cet article

Karolyne 15/07/2016 21:45

Quel bon livre! J'étais chez la coiffeuse, les bigoudis sur la tête, et je me surprenais à rire fort... très fort! J'adore le ton sarcastique du personnage de Daniel. Cette façon comique de faire des énumérations. Le lien fait par l'auteur avec les étapes du deuil après un échec amoureux est tout simplement génial. Et l'intrigue à savoir s'il retrouvera l'amour un jour est délicieuse. Je le recommande sans hésiter!