La fille du train

Publié le par MissDupont

La fille du train

Auteur: Paula Hawkins
Éditions: Sonatine
Parution: Mai 2015
Pages: 378

Quatrième de couverture:

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

L'avis de MissDupont

Ce roman, je le voyais partout et chaque fois, il me faisait de l’œil. Il était nommé «coup de cœur» de plusieurs libraires, de plusieurs lecteurs. Il me fallait le lire, alors ces derniers jours je l’ai lu.

Au début, ça commence tout doucement. La narration se partage en 3 voix. Celle de Rachel, l’ex-épouse alcoolique. Puis vient celle de Megan, la voisine qui disparaît. Finalement, Anna l’ex-maîtresse devenu épouse et mère.

On les suit donc aux fils des jours, nous amenant lentement vers la disparition de Megan. Je ne vous résumerai pas l’histoire car je trouve que le quatrième de couverture vous en dit suffisamment.

On tourne donc les pages aisément sans se demander pourquoi. Nous ne sommes pas dans la grosse intrigue, mais ça se lit tout seul alors on y va. Puis, au ¾ du livre les choses se corsent. On est en haleine. L’auteur vient de nous appâter et on ne parvient plus à s’arrêter de lire. On ne sait plus ni qui, ni quoi, ni pourquoi. Pourquoi Megan est-elle donc disparue? Qui est derrière tout ça? Que lui est-elle arrivée? On veut savoir le fin fond de la vérité. Dans toutes histoires louches il y a des suspect… le mari bien évidemment, on aura son psy avec qui elle aurait eu des rapports plus que professionnel et là un élément nous a même à croire qu’il y aurait un troisième suspect. Mais qui est-il?

Vers la fin, on se rencontre que l'on ne sait pas tous des personnages… on ne les connait pas vraiment dans le fond. Pas parce que l’auteur nous les a mal dépeint, au contraire, mais simplement parce que tout comme dans la vrai vie, on ne connait pas complètement les gens qui nous entourent.

Maintenant, que je sais le fin mot de l’histoire, je peux vous dire que je comprends pourquoi il est le coup de cœur de plusieurs. Il est assez addictif et captivant comme on aime.

À lire!

Il a attrapé une photo de nous deux qu'il adore (celle que j'ai fait encadrer pour lui offrir à notre deuxième anniversaire de mariage) et l'a jetée aussi fort qu'il le pouvait vers ma tête. Tandis qu'elle éclatait sur le mur derrière moi, il a plongé en avant, m'a agrippée par le haut des bras, puis on a lutté tous les deux jusqu'à ce qu'il me pousse violemment contre le mur de l'autre côté de la pièce. Ma tête est partie en arrière et mon crâne a heurté le plâtre. Puis il s'est penché sur moi, son avant-bras appuyant sur ma gorge, plus fort, et encore plus fort. Il a fermé les yeux pour ne pas avoir à me regarder suffoquer.

Extrait du roman

Publié dans Polar

Commenter cet article

Alouqua 29/07/2015 09:04

Eh bien tu m'as convaincue, va falloir que je le lise également maintenant ;)