Kraft

Publié le par MissDupont

Kraft

Auteur: Matthieu Biasotto
Éditions: -
Parution: Mars 2015
Pages: 196

Quatrième de couverture:

Rattrapé par la crise de la quarantaine, Gabriel est au bord du gouffre. Pour son anniversaire, Delphine, sa femme, organise une soirée en amoureux. Une ultime tentative pour sauver leur couple en perdition.

Tout bascule, lorsque Delphine est assassinée sous les yeux de son mari. Une exécution froide qui marque le début d’une magistrale descente aux enfers. Gabriel va connaître les heures les plus sombres de sa vie.

À la recherche de réponses et d’une mystérieuse enveloppe kraft, il découvre les travers de la femme qu’il vient de perdre. Lorsqu’il commence à comprendre, la partie vient de s’achever. À moins qu’une nouvelle ne débute…

L'avis de MissDupont:

Un mot: Brillant!!

J'ai eu la chance de découvrir ce roman par l'entremise de Lenora sur Facebook et waouh! Sérieusement je suis conquise et cet auteur, j'en suis maintenant éprise!

M. Biasotto, croyez-moi, vous allez avoir de mes nouvelles bientôt car je veux lire chacun de vos romans et je tiens à les posséder en version papier!

La couverture m'avait attiré l'œil au départ car ce magnifique bleu juxtaposé sur un corps sans vie était plutôt percutant comme contraste.

Le synopsis me promettait un thriller et c'est un genre que j'aime beaucoup. Par contre je ne mettais nullement préparé à ce que j'allais y lire. Cette façon que l'auteur a de jouer avec nous... j'étais littéralement envoûtée.

Comment expliquer!? Le récit est construit à l'envers ?!

Au lieu de cheminer peu à peu vers la conclusion du pourquoi du comment le drame est arrivé, on part du moment fatidique et on remonte peu à peu au point de départ.
Vraiment brillant!

Vous ai-je dit que j'avais adoré ? ;) À découvrir si vous ne connaissez pas encore!

La fibre usée du parquet en chêne. Témoin d’une partie qui vient de s’achever. Mais pas exactement comme elle l’espérait. Une nuisette froissée en satin noir erre sur le plancher. Sa tenue légère, ornée de dentelles exquises. Celle achetée spécialement pour le faire craquer. Celle qui devait faire son effet. Juste à côté, se trouve une petite carte imprimée. Abandonnée à terre il y a quelques minutes. Le recto dévoile un cliché d’une plage sauvage. L’horizon, la vue depuis la Grande Côte. Le charme discret de la Charente-Maritime. Elle l’a fait imprimer quelques heures auparavant sur du papier glacé. Une sorte d’hommage à un amour ayant vu le jour il y a dix ans déjà. En mémoire aux bourrasques iodées face à l’océan démonté. Le souvenir suave d’un baiser sur le littoral. Leur innocence au bout d’un sentier. Les cœurs emplis d’espoir au crépuscule. L’élan candide qui les portait au-dessus de tout. Le désir ardent qui les dévorait et leur destin commun ouvert au champ des possibles.

Extrait du roman

Publié dans Thriller

Commenter cet article