Javotte

Publié le par MissDupont & Mlle Lambert

Javotte

Ce roman, qui navigue allègrement entre l'obsession seule, la réflexion existentielle, la cruauté et la recherche du bonheur, est un antépisode moderne au conte de Cendrillon. Située dans une petite ville au sud de Montréal, cette histoire révèle, à là manière d'un journal intime, les états d'âme d'une adolescente qui se trouve moche et abjecte. Javotte Tremaine souffre d'avoir à supporter une mère froide et une soeur docile qu'elle manipule à sa guise - et tout cela, bien avant que ne débarque Cendrillon dans leur vie.

Court et ciselé, chacun des chapitres arrache des sourires. Mais derrière l'humour souvent noir se cache une profonde détresse. Comme le dit si bien Simon Boulerice au sujet de son héroïne, Javotte cherche la dignité, comme une plante se tourne naturellement vers la lumière.

Ne sommes nous pas tous des plantes?

L'avis de MissDupont:

J'avais acheté ce roman de Simon Boulerice au début de l'année après en avoir entendu parler à l'émission Lire, mais je n'avais pas pris le temps de le lire encore étant donné ma PAL immense.

Quelle erreur!

C'est un petit bijou qui mérite d'être lu sur le champ. Quelle plume et surtout quelle imagination! Ce roman est bourré d'humour... un humour noir, parfois un peu cru et dérangeant mais ô comment divertissant.

J'ai adoré la personnalité de cette Javotte et son histoire d'adolescente mal-aimée, cruelle et pas très jolie qui n'a aucun scrupule à écraser les autres pour redorer un peu son estime personnel. Cet ancien personnage du conte de mon enfance, modernisé pour notre époque, est très réussi. Je n'ai eu aucun mal à reconnaître certains ados à travers elle.

J'ai beaucoup apprécié les courts chapitres qui donnent du rythme au roman qu'on ne peut pas lâcher avant la fin.

Un plaisir de lecture.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'avis de Mlle Lambert:

Un coup de coeur! C’est la première chose qui me vient en tête lorsque je pense à ce merveilleux livre de Simon Boulerice. Je suis complètement sous le charme de cet auteur et, dans l’immédiat, je me retiens de ne pas courir à la librairie pour m’acheter un exemplaire de chacun de ses autres romans! ;)

Ma première expérience avec l’humour noir fût donc très agréable. Au début, ce roman cru, macabre et parfois choquant, raconté sous une forme humoristique qui m’était inconnue, m’a totalement déstabilisée et sortie de ma zone de confort. Ma perplexité s’est cependant rapidement transformée en de petits sourires en coin et en un attachement croissant pour Javotte.

En fait, je mets au défi quiconque lira ce livre de ne pas éprouver une quelconque affection pour la jeune Javotte. Derrière sa carapace de fille méchante qui rabaisse les autres pour se remonter et qui souhaite du mal à son entourage, se trouve une adolescente à la recherche d’amour et d’attention. Elle représente merveilleusement bien la jeunesse actuelle.

Javotte fût donc pour moi une révélation. Mon coup de cœur : la fin! Elle met la touche finale au roman… la cerise sur le gâteau! Je relirai certainement ce bijou de nombreuses fois sans m’en lasser.

Finalement, je conseille à chaque personne qui lira ma chronique de se procurer ce petit roman de 190 pages qui vous charmera et vous fera sans aucun doute tomber du côté obscure de l’humour.

xx

Édition de la chronique de MissDupont:
Auteur: Simon Boulerice
Éditions: Leméac
Parution: Août 2012
Pages: 182 pages

 

Édition de la chronique de Mlle Lambert:
Auteur: Simon Boulerice
Éditions: Leméac
Parution: Septembre 2015
Pages: 192 pages

Les napkins pleuvent. Sa mère ne le regarde pas. Le gamin rit croche, c'en est beau. Il me prend des envies d'enfantement. Un jour, je serai une mère. Je serai douce et aimante. Je serai le contraire de ce que ma mère a été pour moi. Je souris tendrement à l'enfant. Il mord dans le vide. Un chien qui veut m'effrayer. Mon sourire tombe. Le décompte criard et espagnol finit par m'agacer. Quand je décide de me prendre une serviette pour m'essuyer les doigts, je constate qu'elles sont toutes au sol. J'attends que sa mère soit aux toilettes pour passer tout près du petit Spiderman.
"Je vais te brûler les mains sur un rond de four."

Extrait du roman

Crédit photo: Mlle Lambert

Crédit photo: Mlle Lambert

Lu par MissDupont le 20 Juin 2015
Lu par Mlle Lambert le 27 Juin 2016

 

Publié dans LittQc, Général

Commenter cet article