L'âge des miracles

Publié le par MissDupont

L'âge des miracles

Auteure: Karen Thompson Walker
Éditions: Presse de la cité
Parution: Mai 2012
Pages: 336

Quatrième de couverture:

Dans un monde au bord du chaos, la voix d'une jeune fille s'élève : « Il se peut que tout ce qui nous est arrivé, à ma famille et à moi, n'ait absolument rien à voir avec le ralentissement. C'est de l'ordre du possible. Toutefois, j'ai des doutes. De sérieux doutes. »

Un matin d'octobre apparemment comme les autres, j'ai découvert, avec le reste de la planète, que la Terre avait ralenti. Les jours et les nuits se sont allongés, la gravité s'est modifiée. C'est à ce moment que le chaos est entré dans ma vie : ma meilleure amie a déménagé, mes parents se sont déchirés, mon grand-père a disparu... C'est aussi cette année-là que j'ai rencontré Seth, mon premier amour. Je m'appelle Julia, et voici mon histoire.

L'avis de MissDupont:

J'avais vu l'annonce de la primeur de la sortie de ce livre sur le site de Babelio et je me suis empressée de le commander puisque le résumé de ce livre m'avait captivé...

Un mot: déception :(
Ce n'est pas mauvais... c'est même, bien écrit... mais le hic est qu'il manque d'action!

Le premier 3/4 du livre est redondant. Les journées allongent. ..ok, c'est beau on a compris!
Je ne veux pas trop en parler car en trois phrases je vais vous spoiler toute l'histoire.

Mes attentes étaient grandes et après l'avoir commencé je n'avais qu'une seule envie, le finir au plus vite pour pouvoir passer à autre chose.

On peut le voir d'un bon œil... Si vous avez de la difficulté à vous endormir le soir, ce pourrait être une solution naturelle à vos maux ;)

Parmi les matériaux qui se désintégreront bien avant l'arrivée d'une autre forme de vie, il y a un bout de trottoir dans une rue de Californie sur lequel, par un obscur après-midi d'été, peu de temps avant le premier anniversaire du ralentissement, deux adolescents s'étaient agenouillés. Nous avions plongé nos doigts dans le ciment frais et écrit les choses les plus sincères et les plus simples auxquelles nous ayons pu penser. Nos noms et la date, suivis de ces mots : "Nous étions là."

Extrait du roman

Publié dans Dystopie

Commenter cet article